1. Rose, charmante artiste


    datte: 16/06/2018, Catégories: Lesbienne, Masturbation, Sexe interracial, Auteur: mrsmith87,

    Rose parcourt la grand'place de Lille en compagnie de son mari, respirant l'air du printemps en s'attachant à la main froide de son homme. La lune apparaissait et rivalisait avec les décorations murales, mais l'idée d'une nouvelle déchirure était bien là. La passion artistique de Rose n'était pas du goût de son homme qui ayant parcouru l Europe tant de fois n appréciait guère le voyage de sa femme...avec une autre artiste. Etienne très grand se rappelait de leur rencontre làbas à saint leu dans la petite ville d'amiens. Il partageait une bière avec elle . Il n avait pas beaucoup parlé. Au départ, il n avait pas hésité à l embrasser dans la rue perpendiculaire. Ce soir là il l avait coincé et senti la chaleur humide de la ROse. Que dis je...dans cette rue, des doigts tendres avaient pris la direction de l entrejambre. Non il rêvait de ne pas perdre cette femme qui avait un faible pour les artistes... elle portait en elle une grande déception ... Ce noir artiste assumé qui n 'avait pas respecté le fait qu elle soit en couple pour s inviter dans son appart un an après s 'être installée à lille. Lui avec ses grosses lèvres, son corps d ours, cette assurance et son art de la peinture...quel manipulateur. Il discourait , elle l écoutait, il vendait du rêve elle le matait...et elle disait à Etienne qu elle était admirative à mon oreille...Admirative... Quelques mois plus tard Etienne avait lu un sms d'excuses de sa femme.Car le noir avait enlevé sa dame, une fois. Comment une fois? ...
    Il voulait tout savoir... Rose ne disait pas grand chose. Elle cachait surement qu elle aimait avoir été prise, dans leur appart, par terre, le ventre allongé les fesses à l air, les gros bras noirs l immobilisant... Un homme, non, un bufle pilonnait son intimité libérant une odeur forte rempli d hormones, ses paroles disaient : &#034supporte, je veux que tu me sentes profond&#034. Sa sueur enveloppait Rose complètement la piégeant dans un liquide électrique. Elle était la femme objet du début de la relation maritale. elle sentait son cerveau divaguer sous les coups de butoirs, elle redevenait a****l. Elle libérait à son tour de son bas vente aux extrémité de son être, une explosion cellulaire... Elle n'était plus. Mais tout cela elle ne dit pas...l excuse: &#034 sous l effet de l alcool elle l avait embrassé&#034. La vérité, nul ne le connait. Rose avait voyagé avec cette femme...artiste ou lesbienne bien connue et reconnue. Elle avait l habitude d initier les jeunes novices. Elle était belle, tendre et intelligente. Elle était à l origine de l'explosion du couple de sa voisine (proviseure mère de famille puis après le salon de tatoo, femme divorcée). Elle savait donner de la douleur avec l aiguille de tatouage. elle savait donner du goût avec la culture du dessin. Elle donnait du plaisir que je ne pourrai vous décrire. Mais tous hommes comme femme appréciaient sa compagnie.. Avait elle embrasser Rose? avait elle rendu Rose a****l une fois de plus? nul le sait...mais ROse le ...
«12»