1. Dix-sept heures trente (10)


    datte: 19/06/2018, Catégories: Inceste, Auteur: Nkari, Source: Xstory

    CHAPITRE 10:00 C’est en pleine action que la bête se réveilla de son sommeil. J’avais mon sexe plongé dans le fondement de Tatiana. C’était la première fois que je prenais une femme par ce côté-là. C’était une première pour elle aussi. Elle n’avait jamais osé auparavant, mais ce soir-là, sans que l’on se concerte, nous en avions tous les deux eu envie, et c’était naturellement que nous nous étions essayés à la chose. À notre grande surprise, son cul avait accepté assez facilement mon engin, et nous en avons retiré tous les deux beaucoup de plaisir. J’avais commencé par y aller doucement, et quand j’ai vu que tout se passait bien, j’ai accéléré la cadence pour finir par lui défoncer le cul sous ses encouragements. Éreinte par l’exercice et vidé par la jouissance, je m’affalai le long d’elle. Elle se blottit contre moi et m’embrassa tendrement. — C’était fabuleux. Tu pourras à l’avenir me prendre par là autant que tu le voudras. Je ne répondis pas, me contentant de passer une douce mais mélancolique main sur sa joue afin de souligner les lignes de son visage souriant. — Quelque chose ne va pas ? s’inquiéta-t-elle. Elle commençait à bien me connaître et avait remarqué mon air préoccupé et distant. Mon malaise dû au retour imminent de Charlotte venait d’envahir chaque cellule de mon corps. — Je me dis que j’ai bien de la chance de t’avoir, la rassurai-je. — Oh oui ! C’est dingue que l’on ait mis si longtemps pour se trouver alors que ta sœur et mon frère sortaient ensemble ...
    depuis tout ce temps. Elle se blottit un peu plus contre moi. Ma main caressa ses longs cheveux d’or. Sa chaleur dissipa légèrement mon malaise, mais ce n’était pas suffisant pour que je me sente aussi libre que ces derniers jours. Je sus alors ce que je devais faire : affronter une dernière fois ma sœur et y renoncer pour de bon. — Tu viens ce week-end ? demanda Tatiana. — Non, j’ai certains trucs à régler. — Oh, dommage. On se verra plus tard alors. Si Charlotte rentrait le vendredi, elle me contacterait très probablement le week-end. Il fallait donc me tenir prêt pour son appel et rassembler tout mon courage en attendant. Renoncer définitivement à Charlotte, et quoi ensuite ? Je me voyais bien poursuivre ma route aux côtés de Tatiana que j’avais découverte très sensible et à qui je m’étais finalement attaché, et peut-être bien lui offrir le rêve que je savais sien : un mariage. J’ai donc attendu le coup de fil tout le week-end, mais rien. Rien. RIEN ! Je n’ai pas quitté des yeux mon téléphone, mais il n’a pas sonné. « Pourrait-on reparler de ça à mon retour ? » Charlotte était revenue mais semblait avoir oublié sa promesse. Alors quoi ? Avait-elle réussi à tirer un trait sur moi et me snobait au lieu de se donner la peine de me prévenir ? Craignait-elle de m’affronter ? J’ai passé le week-end à tourner en rond dans mon appartement en attendant son coup de fil. La frustration est montée, la colère aussi. Elle m’ignorait, la garce ! Finalement le téléphone sonna, mais c’était ...
«1234...»