1. Cousine Charlotte


    datte: 19/06/2018, Catégories: fh, ff, couple, Inceste, piscine, amour, Voyeur / Exhib / Nudisme, fmast, facial, pénétratio, init, Auteur: Eurydice Jenkins,

    Résumé du chapitre précédent :Fabien est avocat, Élodie est sa cousine. Il lui a permis de gagner son procès de divorce contre un ex-mari de mauvaise foi. Éperdue de gratitude, Élodie promet à Fabien de faire n’importe quoi pour lui.Fabien, qui sait que ce ne sont que des mots en l’air, exige qu’elle couche avec lui car il la désire depuis longtemps. Élodie se rend compte que parfois, les mots dépassent la pensée et que les clichés sont dangereux. Fabien, alors, retire sa demande.Mais émue par les sentiments réels que Fabien éprouve pour elle, Élodie sent son désir monter pour cet homme et ils font l’amour. Pendant l’acte, Fabien décide de prendre Élodie au mot et la met au défi de séduire Charlotte, sa femme, et donc de lui offrir le fantasme dont il rêve : voir deux femmes faire l’amour. Elle s’y engage. « Donc, se disait Élodie perdue dans un demi songe, je dois séduire quelqu’un pour qui je n’ai jamais eu d’attirance particulière, et qui de plus est une femme Comment vais-je m’y prendre ? » La question tournait dans sa tête depuis une bonne heure. — Tu veux boire quelque chose ? fit la voix de Charlotte à moins de deux mètres à sa droite.— Non merci, pas maintenant. Élodie ouvrit les yeux. Devant elle, la piscine bleue rayonnait sous le soleil. Elle tourna un peu la tête. Le mas provençal était là, ses volets tout aussi bleus bien clos pour conserver dans les chambres la fraîcheur du matin. — Tu dormais ? Je t’ai réveillée— Non. Je réfléchissais.— Nous sommes en ...
    vacances. Tu n’es pas là pour réfléchir. C’est fini l’époque des préoccupations. Maintenant, tu te reposes et tu en profites ! Élodie eut un sourire. Elle avait accepté de venir passer une semaine dans la maison de vacances de son cousin pour se détendre après les mois de lutte judiciaire. Depuis la soirée du jugement, dix jours plus tôt, elle avait inconsciemment évité de revoir Fabien. -Faux ! pensa-t-elle, je ne l’ai pas évité. Je ne l’ai pas recherché, voilà tout et les fois où nous nous sommes revus, il y avait toujours quelqu’un Elle rougit soudain, prenant conscience que la femme allongée sur l’autre transat, à côté d’elle, était l’épouse légitime dudit Fabien ! Elle tourna de nouveau la tête vers la droite. La blonde Charlotte était allongée au soleil, un chapeau de paille descendu sur le nez. Son bikini style « mère de famille » était convenablement rempli. Un corps très bien entretenu, bien conservé pour sa trentaine un tantinet entamée, peu marqué par les deux grossesses qui avaient donné naissance aux jumeaux et à la fillette qui, normalement, auraient dû à cette heure se trouver dans la piscine en train de faire de l’écume avec Charlie, le fils d’Élodie. Les quatre s’entendaient à merveille et les trois garçons avaient choisi leur reine, Annette régnant sur ses sujets d’une manière presque despotique. Mais si les garçons réclamaient parfois du caractère autoritaire de leur sœur et petite-cousine, ils s’unissaient immédiatement en un bloc soudé et très belliqueux si ...
«1234...12»