1. Petite-fille et fille, perverses ou nymphos ?


    datte: 24/06/2018, Catégories: Anal, Lesbienne, Première fois, Auteur: phantome19, Source: xHamster

    Chapitre 4 : Confidences Dans la matinée, Laurine se réveille la première et doit être très excitée car je me réveille avec ma bite enfoncée dans sa gorge. Ma petite fille fait des gorges profondes ! Je regarde sa petite bouche monter et descendre sur mon sexe et au réveil on dirait vraiment une gamine perverse qui suce son sucre d’orge. Après quelques minutes à profiter de cette vision paradisiaque, je capture un de ses tétons entre mes doigts et je le pince légèrement en le tortillant. Je suis récompensé par un profond gémissement autour de ma bite enfouit profondément dans sa bouche. Elle retire sa bouche et me dit. - Huuummmm, elle est délicieuse le matin, ça vaut largement un croissant ! - Bonjour, ma puce. T’es une gourmande ! Dès l’aube il te faut ta dose de sexe ? - Oui, papy, j’en ai besoin… et ta bite était toute dure, devant mes yeux, quand je me suis réveillé. - Et tu n’as pas hésité de me réveiller ! - Impossible papy ! Quand je la vois si belle, il me la faut ! Et maintenant que tu es réveillé, je vais me la mettre dans ma chatte. Si je me posais encore des questions, maintenant je suis fixé. Apres cette nuit et ce matin, ma Laurine est une salope avide de sexe ! Elle se redresse et me saute dessus et ma bite se retrouve engloutie par sa chatte en 2 secondes. - Ooooohhhh, papy ! Je te sens bien. C’est formidable de l’avoir dans son ventre ! Et elle se tortille sur moi pour la sentir encore mieux. La chaleur de sa chatte entoure ma bite et ses muscles caressent ...
    et compriment ma bite. Puis Laurine remonte lentement son cul et redescend pour faire un petit trot sur ma queue tendue. Je caresse ses beaux seins et roule ses tétons entre mes doigts. Ses contractions vaginales s’amplifient et ses mouvements aussi. Elle ne tarde pas à jouir en s’écroulant sur moi en me disant puis en me suppliant. - Je jouiiiiissssssss….ouiiiiiiiiiiiii. Continue, papy, n’arrête pas ! Je prends le relais et je baise sa chatte dégoulinante tout en continuant de titiller ses tétons tout durs. Son orgasme atteint un sommet et elle presse sa chatte sur ma bite en gémissant. - Putain que c’est bon ! AAAaahhhh que j’aime jouir ! Continue ! Ma bite toujours dans sa chatte, je la fais rouler sous moi, lève ses jambes pour les coincer sous mes bras, et avoir un meilleur accès à sa chatte. Laurine a encore les yeux fermés et profite de son bonheur sous la prolongation de son orgasme entretenu par mon pilonnage continu. Laurine halète de plus en plus et quand je trouve son clitoris elle arque son dos pour avaler toute ma bite en enveloppant ses jambes autour de mon dos. Je continue de frotter son clito tout en la baisant vigoureusement et quelques minutes après, un deuxième orgasme balaie le premier. - Ouuuuuiiiii, papy ! Continue… je jouiiiis ! Putain je jouis encore ! J’aime ton doigt sur mon clito et ta bite dans ma chatte, papy. Continueeeeeee…AAAAaaahhhhh…ouiiiiiiiiiiiiiiii… Je n’ai jamais entendu une femme me dire quelque chose comme ça, et autant exprimer son ...
«1234»