1. Deux Prisonniers En Cavale (1)


    datte: 29/06/2018, Catégories: Gay, Auteur: Nichts, Source: Xstory

    - 19 septembre 2015; Prigione di Torino, Cellule F66; 10:10. - La porte s’ouvre. Un homme allongé dans un lit trop petit pour lui ne bouge pas. Gardien - Sauro, regarde ce qu’on t’apporte : ton nouvel animal de compagnie, hahaha ! Il s’appelle Nantas. Le détenu continue sa lecture sans broncher. G - Entre, minable. Tu vas voir, Sauro fait la gueule comme ça mais il est plutôt sympa quand on lui gratte les couilles, hein ? Hein, Sauro ? Toujours aucune réaction. G - Cazzo, mais rentre, sale merde ! Apparaît dans la cellule un garçon qui semble proche des dix-huit ans. Sa chevelure est plus blonde que le soleil et ses yeux bleus plus profonds que l’océan. De teint étrangement pâle, son corps fragile est pourtant élégamment dessiné. Il semble perdu. La peur sur son visage est aussi évidente que la solitude qui émane de la pièce. G - Alors je t’explique, reprend le polizioto. Là, t’as un robinet, là, t’as ce qui ressemble à des toilettes et là, c’est ton lit. Si tu as un problème, tu fermes ta gueule comme tout le monde, capito ? Nantas - Oui La voix de Nantas est claire bien qu’affaiblie. G - Je vous laisse, ragazzi ! Vous avez sûrement mille choses à vous raconter ! Hahahaha. La porte se referme. Nantas demeure debout, ses quelques affaires dans les bras. Attendant une éventuelle réaction de son nouveau colocataire, il finit par poser ses obets personnels, soit deux livres, quelques vêtements et une lampe, sur le seul meuble de la cellule. N - Je Je m’appelle Nantas, piacere. ...
    Dans son lit, l’autre détenu ne bouge toujours pas. Son tee-shirt à grand col laisse entrevoir une croix en fer dont la branche droite est cassée. Sa courte barbe lui donne un air à la fois non chalent et sage. N - Vous vous appelez Sauro, c’est ça ? Silence. N - Que lisez-vous ? Sans réponse, Nantas se courbe de sorte à voir le titre du roman tout en tâchant de ne pas trop s’approcher. N - ‘L’Inferno’ de Dante ? Ca vous change les idées, ça ? Mais comprenant que l’homme ne parlera finalement pas, Nantas monte dans son lit et s’allonge. Il est définitivement seul. - Prigione di Torino, Cellule F66; 15:30. - La porte s’ouvre. Gardien - Sauro, ramène-toi. Tu as de la visite. Le prisonier interrompt sa lecture qui semblait si importante jusqu’à maintenant. Nantas passe la tête au dessus de son lit pour observer la scène. Sauro - Tiens donc. On n’est pas dimanche, pourtant. Sa voix est grave. Elle reflète une sorte d’apaisement profond et de stabilité. Nantas se demande comment Sauro peut sembler autant sûr de lui dans un endroit si glauque et menaçant. G - Tu fermes ta gueule et tu me suis. Sauro se lève lentement et sort de la cellule. Au moins, Nantas sait maintenant que son collocataire n’est pas totalement muet. Nantas descend du lit et observe le livre de Dante posé par terre. Il regarde sous le lit et discerne quelque chose. Il tire et aperçoit plusieurs magazines pornographiques gay. Sauro serait-il gay ? Nantas n’est pas naïf. Le jeune garçon a entendu parler des rumeurs ...
«12»