1. Nomi -Exhib Parking


    datte: 01/07/2018, Catégories: Masturbation, Première fois, Transexuels, Auteur: vieuxbipervers,

    Ce midi 16 Octobre 2015, il faisait froid et gris mais Nomi et moi n'avions pas vraiment faim de nourriture.. mais beaucoup plus de sexe.. Alors une petite idée est née dans mon cerveau de papy pervers... Je demandais à ma petite déesse si elle avait envie que je lui fasse du bien mais dans un endroit où elle serait vue par beaucoup de monde. Nous avons déjà fait les 400 coups.. mais pas cela encore. - Vraiment beaucoup de monde demande Nomi - Ah je ne peux pas parier mais j'ai toujours trouvé du monde même un jour comme aujourd'hui. - Hmmmm mais on reste dans la voiture il fait trop froid.. dit elle.. Et puis j'ai un peu peur si ils y a du monde. - Sois tranquille tu sais que jamais je ne t’emmènerais là ou tu risquerais quoi que ce soit. Dis-je - D'accord... on y va... tu va faire quoi ? - Je crois que te branler comme un malade çà me plairait.. j'ai envie de te voir gicler et pas qu'une fois.. et comme il vont se branler en te regardant.. çà sera... excitant non ? - Oui mon chéri, en plus j'ai très envie.. tu sais - Hmmmm fait voir... petite cochonne.. Je glisse ma main sous sa jupe.. et je sens son sexe durci dans sa culotte. Alors qu'elle m'enlace et me donne un baiser parfumé. Nous partons vers un parking en bord de nationale à la sortie de la ville. Nomi porte une petite jupe en lainage gris, des bas noirs, un pull au col montant d'un joli gris perle et une veste qui finit sur la banquette arrière. Ma main caresse son genou tandis que je roule et que je bénis ...
    l'inventeur de la boite automatique. Le parking est là, gris et humide mais il y a pas mal de voitures. Je vais au fond tout prés de la ligne d'arbres de plus en plus décharnés.. Reflexe de l'époque ou l'observation pouvait me sauver la vie je repère au moins cinq types qui traînent attendant l'occasion. Quand ils virent arriver ma Mercedes noire, il n'y eut pas de grand mouvement. J'arrête la voiture.. les portes sont bien verrouillées.. Je me penche vers Nomi et l'embrasse longuement... nos langues se chassent, le baiser est brûlant, j'aime quand elle est comme çà. Elle s'arrête me regarde me dit des petits je t'aime avant de revenir contre mes lèvres. Ma main glisse sous son pull que je trousse son nombril est à l'air. Mes doigts trouvent les petits seins sous le soutient gorge que le fais glisser vers le haut. Mes doigts s'emparent du téton qui durcis rapidement. Du coin de l’œil je vois deux gars qui marchent approchant de nous mais derrière la ligne des arbres. - Caresse moi dit Nomi... j'ai envie... tu sais.. - Attends ma puce, qu'ils viennent voir... dis-je - Tate je suis dure... Je trousse la jupe, sa culotte noire à une belle bosse je pose ma main dessus.. Nomi me fait un bruit de ronronnement adorable.. et s'arc-boute sur ses talons tandis que je masse sa queue au travers de la dentelle. Nomi glisse ses bras en dehors du pull mais le garde autour de son cou.. elle dégrafe son soutien gorge et le jette sur la banquette arrière. Cette fois deux mecs sont sortis du bois un en ...
«1234»