1. Quand Margot devient chienne 20


    datte: 01/07/2018, Catégories: BDSM / Fétichisme, Première fois, Auteur: varari, Source: xHamster

    Et Laurent change d’avis. - Alors mon cher Laurent, qu’avez-vous pensé de notre petite soirée ? Elle assure bien notre petite salope, non ? Qu’en pensez-vous ? - Oh oui tout à fait ! Pour assurer elle assure. J’avoue qu’au début j’avais un peu peur, mais après une fois dans l’ambiance, je me suis trouvé à l’aise. - Et ? - Et ma foi tout c’est bien passé. Je reconnais que bien que je savais ce qu’elle faisait j’appréhendais bien un peu de vivre ça en live. Je pensais être jaloux, gêné, surtout quand je voyais cet énorme boudin noir lui rentrer dans le cul, j’avais mal pour elle. Et finalement rien de tout ça, c’est même le contraire, je me suis aperçu que je bandais comme un âne. - Et bien vous voilà rassuré ! On va pouvoir s’occuper de vous maintenant. - Euh, justement, non. - Comment ça non ? - Ce ne sera pas nécessaire. - Mais si, mais si ce sera nécessaire. Bon d’accord vous avez bien observé l’autre soir mais ce n’est pas suffisant. Il y a des codes que je vous apprendrais, nous allons officier en binôme au début et peu à peu je vous lâcherais la bride. Elle est presque prête, vous allez l’avoir à votre main faites-moi confiance. - « BHV ». - Oui ? - Justement je ne veux pas la prendre en main. - Hein ?! Quoi ?! Mais pourquoi ? Je vous dis qu’elle est quasiment prête. - Ce n’est pas ça. En fait je ne me sens pas capable d’être son Maître le soir et faire comme si de rien n’était dans la journée. Je ne pourrais pas. Je suis très heureux de vous l’avoir confiée pour en ...
    faire la salope qu’elle est devenue mais moi je ne veux que ma femme. Gardez la. Faites la encore progresser dans la soumission, mais moi je veux juste ma femme et je profiterai de ses talents quand même ce qui n’est pas si mal. - Bon. Comme vous voudrez. En même temps j’avoue que je ne suis pas mécontent de garder une belle pouliche comme elle dans mon écurie. Si c’est votre souhait je la garde encore alors. Mais si vous voulez venir à nos petites soirées, pas de problème, ce sera quand vous voulez. - Merci, je ne dis pas non. De temps en temps peut-être. Le temps était maussade. Il ne pleuvait pas mais le ciel était bas, chargé d’humidité. Il faisait froid. Dans l’atelier régnait une douce chaleur. Perle posait. « BHV » travaillait pour de vrai sur une toile. - Maître ? - Oui ? - Qu’est-ce que tout ça va devenir ? - Hein ? Quoi ? - Je veux dire, nous. Laurent, moi, vous. Où tout cela nous mène-t-il ? - Es-tu en train de me dire que tu veux arrêter ? - Non, ce n’est pas ça. - Alors quoi ? Et reprend la pose je ne vois plus ta chatte. - Pardon, oui. - Alors quoi ? - Je ne sais pas trop. J’aime nos soirées. J’aime mon mari. Mais je me demande comment cela va finir. Car ça finira bien un jour, non ? - Sans doute ma princesse, mais ce n’est pas pour demain, alors que veux-tu ? - Je ne sais pas. - Du changement ? De l’imprévu ? - Peut-être, qu’en pensez-vous ? - Il faut voir. Quelle heure est-il ? Attends je regarde. Habille toi je t’emmène déjeuner. C’était un restaurant très cosy. ...
«1234»