1. Fin de soirée au Sauna


    datte: 02/07/2018, Catégories: ff, fhhh, grp, couple, extraoffre, sauna, Voyeur / Exhib / Nudisme, Voyeur / Exhib / Nudisme, noculotte, fmast, intermast, Oral, pénétratio, Partouze, fsodo, échange, Partouze, Auteur: L'Homme de M,

    Résumé :Le précédent texte de la série était « Un soir après dîner » (numéro 14871 du 22/03/12), où M avait accepté avec plaisir de s’exhiber sur un parking et de s’offrir un cunnilingus avec un inconnu. Journée harassante. Quinze clients visités dans la journée. Prises de commandes de produits divers. Des kilomètres à revendre au compteur de la voiture. Après être passé au bureau, voir si tout va bien ou plutôt si rien ne cloche, je peux enfin rentrer à l’appartement pour retrouver ma petite femme adorée. Petite, un mètre cinquante-huit et demi. N’oubliez pas le demi, elle y tient. Cinquante kilos à peine. Petite poitrine, quatre-vingt-cinq B, mais très bien faite. Un petit cul de garçon Qu’est-ce qu’il est beau son petit cul ! La porte à peine entrebâillée, Mistic, notre chat blanc, me passe entre les jambes et dévale les escaliers quatre à quatre. Ce n’est pas un chat de race, il est issu de croisés avec des croisés et pour finir son père est un siamois. Ce qui fait que Mistic, si adorable avec nous, est un véritable fauve avec les étrangers (sauf avec Vincent le fils de nos meilleurs amis). Fauve trouillard comme une belette. Voilà pourquoi, à mon tour, je descends les escaliers à la vitesse d’au moins Mach 2 pour récupérer mon bébé blanc avant qu’un voisin n’ouvre la porte d’entrée. Objectif atteint, je prends mon délinquant dans les bras en l’embrassant et le caressant jusqu’à l’appart. Il ronronne à s’en époumoner mon petit bijou. J’ouvre à nouveau la porte et, avant ...
    même d’avoir fait un pas, c’est au tour de Tocar de me jouer « la fille de l’air ». Je jette Mistic à l’intérieur et referme prestement la porte. — Ma biche, fais attention à Mistic, quand je vais remonter. Tocar s’est enfui. Je vais le rattraper. Tocar est un chat de gouttière tigré. À son tour, mon gros pépère se prend les escaliers, son gros ventre ballottant de droite à gauche, tranquillement, au rythme de sa « course ». Tocar, rien à voir avec son frère, c’est un « gouttière » pur race, mais le plus calme des « gouttières », aussi câlin que Mistic est agressif. Un gros bébé câlin comme tout, le roi du ronron. Je le rattrape, le double sans effort et l’oblige à remonter d’où il vient, avec une petite tape sur son pétard. Arrivé à notre porte, je le prends dans mes bras et lui fais de gros bisous. Instantanément son moteur se met en route, pour mon plus grand plaisir. Entendre ronronner mes chats me détend et me prouve qu’ils sont heureux. — Biche, c’est moi tiens Mistic.— Tu peux y aller, il est en train de faire le fou dans la chambre. Enfin, je peux serrer ma petite femme dans mes bras. Elle a droit, elle aussi, à un tendre câlin. Il ne faut pas faire de jaloux ! Nous nous étreignons tendrement. Je la repousse un peu pour pouvoir l’admirer à volonté. Une petite jupe mi-cuisses, tout ce qu’il y a de convenable, à carreaux écossais. Un top blanc noué sur le devant, laissant apparaître un nombril fort bien dessiné ainsi qu’un léger décolleté très attirant. Elle écarte les ...
«1234...37»