1. Ma cousine par alliance


    datte: 03/07/2018, Catégories: fh, extracon, Inceste, piscine, campagne, intermast, pénétratio, fsodo, Inceste, Auteur: FCG38,

    déjà bien humide. C’est alors que, certainement grisé moi aussi par l’alcool ingurgité depuis le début de la soirée, je lui ai murmuré à l’oreille : — Si tu veux vraiment me faire bander, ta main serait mieux devant. À peine avais-je fini ma phrase que sa main glissant sur mes flancs s’est emparée de mon sexe et une lente et douce masturbation a alors commencé. Heureusement que la nappe en papier débordait largement des bords de la table, car personne ne pouvait se rendre compte de ce qui se passait. Ce petit manège dura cinq bonnes minutes, jusqu’à ce que, le repas se finissant, les convives commencent à bouger et se lever. Ghislaine dut abandonner son œuvre à mon grand soulagement car j’étais au bord de l’explosion du fait de la caresse et de l’insolite de la situation. Une fois debout, elle me dit en se penchant à mon oreille : — Quel dommage qu’il y ait tout ce monde, je t’aurais bien sucé, et comme il paraît que je pourrais faire jouir un mort avec ma bouche— Ce sera pour une autre fois, on ne sait jamais ! lui répondis-je, sous le coup de l’émoi. Nous étions alors tous réunis et, l’heure étant avancée, certains invités ont commencé à prendre congé. Ghislaine et moi ne pouvions plus être près l’un de l’autre, étant chacun accaparés par les adieux à ceux qui partaient. Au bout d’un petit moment, ma femme et moi avons manifesté le désir de partir également, ayant une bonne cinquantaine de kilomètres à faire pour rejoindre notre domicile. C’est alors que le cousin de ...
    mon épouse accompagné de Ghislaine m’a dit : — Ce ne serait pas prudent de partir avec ce que l’on a tous bu, restez donc coucher ici, on a une chambre d’amis. Devant nos dénégations, Ghislaine et lui ont insisté jusqu’à nous faire plier. Il est vrai que c’était le plus raisonnable, surtout qu’il nous fallait franchir un carrefour où les gendarmes font très fréquemment des contrôles d’alcoolémie. Nous sommes donc tous allés nous coucher. L’effet de l’alcool certainement, conjugué aux événements du repas, a fait que je me suis endormi très vite. À six heures moins le quart, j’ai émergé. Il faut dire qu’en règle générale, je dors peu et me réveille donc très souvent à l’aube. Je me suis donc levé, et me suis dirigé vers la cuisine pour me faire un café. Le jour commençait à poindre et c’est alors que j’ai distingué au loin dans le terrain une forme semblant se diriger vers la piscine. Intrigué, j’ai donc quitté la cuisine et me suis moi-même dirigé en direction de la piscine. Sur place, il n’y avait personne et j’ai donc poussé la porte du local technique proche. À peine avais-je pénétré, que la porte s’est refermée derrière moi, et qu’une forme féminine, en l’occurrence Ghislaine, s’est précipitée sur moi, et une bouche sensuelle s’est emparée de mes lèvres. Bien que surpris, j’ai répondu à ce baiser. Sous l’effet de ce baiser qui dura quelques minutes, et des caresses que me prodiguait Ghislaine, mon sexe s’est aussitôt dressé. C’est alors que Ghislaine se détachant de moi a ...