1. Au lit avec Aline


    datte: 03/07/2018, Catégories: Lesbienne, Première fois, Auteur: style02, Source: xHamster

    Je reviens au studio bien plus tôt que prévu. Je devais arriver le lendemain après midi. Il n’est maintenant pas loin de 23 heures, j’en avais assez des recommandations familiales. A 21 ans, bientôt je suis assez grande pour savoir ce que j’ai à faire. Mes parents voudraient me marier à un « parti » intéressant. Je suis encore en fac, j’en ai bien pour 5 ou 6 ans encore et on veut me couper de mes études. J’arrive alors au studio, entre et j’entends des bruits bizarres comme des gémissements. Pourtant en partant la veille, ma colocataire Aline se portait bien. Nous ne sommes pas ensemble depuis longtemps et je ne connais pas grand-chose sur elle sinon qu’elle préfère les filles. Elle ne m’a jamais fait de propositions indues, donc je n’ai pas de problèmes. Je sais qu’une nuit elle était avec une fille que je connais vaguement, elles ont du sûrement faire l’amour mais je n’ai rien entendu. Par contre aujourd’hui, comme une sotte, je vais dans sa chambre voir si elle va bien. Et là, surprise, Aline est nue sur le lit, un gode dans son anus et une main sur sa chatte qui la masturbe. Je reste surprise. Elle ne se doute de rien, je n’ai pas fait de bruit, je la regarde se donner du plaisir. Sentant ma culotte mouiller, je reste un moment à la regarder. C’est excitant de voir une autre personne se masturber. Je ne peux me retenir, je passe une main sur ma chatte par-dessus le jean. J’allais même ouvrir le pantalon pour passer ma main sur mon clitoris, quand elle ouvre les yeux. ...
    Elle ne peut faire autrement que me voir. Je rougis d’abord, prête à quitter les lieux. « - Viens près de moi, n’aie pas peur. - J’ai peur de te déranger. - Tu ne vois pas que tu m’excites à mort. - Je m’en vais, finie seule. - Pas question tu as vu le début mais pas la fin. Reste voir. » Voir quoi ? Un orgasme auquel je suis étrangère ? Ma curiosité me pousse à rester pour la voir jouir. En attendant ma main s’est bien placée sur ma chatte. Je peux regarder ce corps allongé plein de vie, j’examine la position du gode bien enfoncé dans son cul, bizarre elle ne le touche pas. Sa main va bien plus vite sur son clitoris, je la vois se crisper quand elle pousse un profond soupir : elle jouit. Son orgasme aurait pu entraîner le mien. J’ai pu arrêter à temps mais il me reste un creux dans le bas-ventre. Cette fois j’allais la laisser pour finir dans ma chambre, en solitaire comme toujours. Aline me rappelle : « - Viens avec moi essayer le gode. - Je préfère le réel au plastique. - Moi je préfère les filles aux garçons et tu vois je me sers d’un gode pour mon cul et souvent mon con. - Je ne connais pas la sodomie. - Viens je t’apprendrais. » Je ne résiste plus, je m’approche de son lit. Elle me demande de m’asseoir près d’elle. Elle vient tout près de moi, se relève à peine pour être à ma hauteur et m’embrasser sur la bouche. Je suis surprise par la soudaineté de ce baiser et par la douceur de ses lèvres. Quand sa langue entre dans ma bouche je ne la repousse pas. Enfin elle me demande ...
«123»