1. Homme offrant des orgasmes multiples par caresses à une JF


    datte: 05/07/2018, Catégories: fh, hplusag, profélève, vacances, campagne, Voyeur / Exhib / Nudisme, Oral, nopéné, jeu, yeuxbandés, init, prememois, hplusag, Auteur: Scenarios Parisiens, Source: Revebebe

    Mon prénom est François-Xavier. J’ai 44 ans et suis dirigeant d’une petite société de société de conseil sur Paris. Je suis bien éduqué, équilibré, et j’aime me décrire comme un gentleman rugbyman dans l’âme. Ayant pratiqué ce sport, j’ai la carrure qui va bien et les cheveux rasés. Bref, j’aime bien les bonnes manières, mais il ne faut pas me chercher non plus. Pour améliorer ma réputation dans mon milieu professionnel, je me suis impliqué dans les associations professionnelles qui gravitent autours de mon univers. J’ai aussi écrit un livre de référence sur le sujet, ce qui me permet d’être régulièrement interviewé par les journalistes de mon secteur. Je suis devenu, en quelque sorte, un des référents de la profession. J’interviens aussi régulièrement dans le cadre de conférences organisées lors de salons professionnels. Je ne fus donc pas étonné quand une école de commerce de Lyon me contacta pour que j’intervienne au sein de leur établissement. Ils souhaitaient que je donne une conférence en qualité d’intervenant professionnel, sur le thème de mon livre, lors de leur convention annuelle. Ce type de proposition fait toujours plaisir. Une fois la date et l’heure de mon intervention programmées, je reçus par email les billets de train en première et la réservation d’hôtel dans un palace de la ville. C’était bien la première fois que l’on s’occupait si bien de moi. Je remerciai donc la secrétaire, Pauline, de son organisation et elle me précisa qu’elle viendrait me chercher ...
    à la gare pour s’assurer que je sois bien en temps et en heure à l’école. La personne qui tenait le panneau à la gare était bien Pauline, mais ce n’était une pas vieille « secrétaire catholique » de l’école. C’était une jeune étudiante de la promotion qui, dans le cadre d’un stage, avait la charge d’organiser cette convention. J’ai un faible pour les filles aux cheveux longs comme Pauline. Elle les avait méticuleusement lissés pour obtenir un look de vraie petite professionnelle, habillée d’un tailleur noir et d’un chemisier blanc du style avocate d’affaires. On sentait bien qu’elle voulait se donner de l’assurance, mais la fraîcheur pointait sur son visage encore poupin. À la vue de ses mollets et de ses bras, je devinai des jambes longues, tout en finesse. Elle apprécia mon petit cadeau parisien, des macarons de la maison Pierre Hermé. Nous parlâmes de tout et de rien dans le taxi. Je souhaitai mettre Pauline à l’aise car je sentais qu’elle se refermait dans sa coquille, inquiète que la convention ne se déroule pas au niveau de ses attentes. Je dois dire qu’un mec bien baraqué comme moi, aime bien sentir cette fragilité toute féminine qui rend douces et belles les filles. J’aime offrir mon épaule pour qu’elles viennent s’y appuyer, leur donner de ma force et de mon assurance. Nous arrivâmes à temps pour la convention à son plus grand soulagement. Tout se déroula très bien tout au long de la journée, dans un amphithéâtre bondé. Ayant suivi les mêmes présentations que les ...
«1234...»