1. Je l'ai bien cherché !


    datte: 05/07/2018, Catégories: hh, hhh, hbi, vacances, plage, hsoumis, hdomine, Voyeur / Exhib / Nudisme, Oral, préservati, hsodo, attache, init, confession, Auteur: Balsamo70, Source: Revebebe

    Marié depuis de nombreuses années, et malgré une entente sexuelle que je qualifierais de normale, j’ai toujours eu conscience que le sexe entre hommes exerçait une obsession sur moi. Idée que je m’efforçais de rejeter loin de moi, tout ceci étant contraire à la morale que l’on m’a inculquée. Une chose est sûre, je suis très sensible analement et ce côté m’a toujours un peu obsédé. Je n’hésite pas à me donner du plaisir par cet orifice dès que je le peux, mais penser à passer à un sexe d’homme m’a toujours fait peur. J’ai aujourd’hui cinquante-deux ans et ce qui m’est arrivé l’été de mes quarante-trois ans a fait basculer ma vie sexuelle. Tout ce qui va suivre est authentique et me laisse un souvenir encore mêlé de la tension et l’excitation qui furent miennes. Durant cet été, comme bien d’autres, nous avions loué au bord de l’océan, sur la côte atlantique en Charente-Maritime. Les plages y sont bordées de dunes où l’on peut à loisir se rincer l’œil. Un jour où femme et enfants avaient décidé de faire quelques courses en ville, j’en ai profité pour aller seul à la plage, mais plus spécialement dans les dunes pour mater quelque femme nue ou surprendre quelque couple en pleine action. Je savais que le coin était aussi un lieu de rencontre homo et mater deux hommes ensemble n’avait rien pour me gêner. Mes pas me permirent de surprendre ce jour un couple d’une trentaine d’années qui s’était éloigné de la plage pour se donner un peu de plaisir. Après avoir bien préparé son homme ...
    de sa bouche, madame se mit à quatre pattes, et ce dernier n’eut aucun mal à trouver un chemin bien humide. Elle était bien faite, jolis petits seins biens fermes et pointus, des fesses bien rondes et lui arborait une verge très raisonnable, qui avait l’air de bien satisfaire madame vu ses gémissements. L’accélération de son rythme et son souffle me précisèrent le moment où il se libéra en elle à grands coups de reins. Je m’étais bien branlé en les regardant mais je n’avais pas encore joui et décidai donc de continuer à me rincer l’œil. Bien loin de la plage, au détour d’un bosquet, j’ai surpris deux mecs qui étaient en train de se caresser mutuellement. Pas plus de trente ans, l’un blond assez svelte pratiquement imberbe et l’autre, de type méditerranéen, carré et assez velu. Ils se roulaient une pelle en se caressant le corps, ils étaient tous deux en maillot de bain. Le brun mordillait les tétons de son complice qui poussait des petits gloussements de satisfaction. Mon excitation était à son comble, il fallait que je m’approche pour mieux les voir sans être vu. Maintenant les maillots de bains tombaient, dévoilant pour le blond, une longue verge assez fine, au joli gland décalotté, qui se dressait déjà fièrement. La verge du brun était un monument, épaisse et de bonne taille, un gros gland violacé, deux grosses couilles velues. Le blond ne tarda pas à s’en saisir pour la caresser et très rapidement la mit au chaud dans sa bouche. Tout ceci était extraordinaire pour moi, je ...
«1234»