1. Les études d'Alex (2)


    datte: 05/07/2018, Catégories: Hétéro, Auteur: cmfanfan,

    Et c’est parti pour un cours d’anglais. Je ne peux pas m’empêché de repenser à ce qui s’est passé 3 jours plus tôt au fast-food avec la jolie Kat. La petite brune remplissait ma tête de rêves. Depuis nos ébats, nous n’avions pas travaillé ensemble, planning incompatible Il faudrait attendre encore 2 jours avant de se revoir au boulot. En attendant j’avais beaucoup de mal à me concentrer sur ce cours d’anglais donné par un prof d’un ennui inimaginable. Perdu dans mes rêveries à griffonner je ne sais quoi sur la page de mon cours, je n’ai pas entendu quand il appela mon nom la première fois. Lors du second appel je relève la tête et ne comprends pas du tout ce qui se passe. Complètement déconnecté du cours et dans mes pensées, je n’avais pas entendu qu’il y avait un tirage au sort pour savoir qui allait être notre partenaire de travaux de groupe. Le but de cet exercice serait de créé et de présenter un journal télévisé et le faire en anglais évidemment. Je me lève donc et descend les quelques marches pour tirer un bulletin dans l’urne improvisé, une poubelle. Je sors le papier et le tend à mon professeur. Il le déplie et annonce : « Emilie ». J’aurais préféré travailler avec un garçon on aurait pu jouer à la console en buvant une bière au lieu de bosser tout le temps. Personne ne se lève encore mieux, une fille qui n’assiste pas au cours ça veut dire que je vais devoir me débrouiller tout seul Le tirage au sort continue quand dix minutes plus tard la porte claque. Le ...
    professeur appelle la personne qui vient de rentrer. Une jolie blonde aux yeux bleus, cheveux longs coiffés en chignon avec un crayon pour les retenir. Elle porte un jean moulant et une veste en cuir de moto qui cache un joli chemisier. Dans sa main elle a un casque et de l’autre une simple chemise qui contient son cours probablement. C’est la fameuse Emilie, ma future collègue de travaux pratiques. Attendant la pause, je me dirige vers elle pour me présenter et lui dire que nous allons travailler ensemble sur le JT. Elle a l’air de s’en moquer totalement et me regarde à peine, envoyant des messages sur son téléphone. La collaboration promet d’être compliquée. Ce n’est pas parce qu’elle est jolie qu’elle peut tout se permettre. A la fin du cours, je retourne la voir. A ma grande surprise, je m’aperçois qu’elle avait tout écouté quand je lui ai parlé tout à l’heure. Nous fixons un rendez-vous chez elle étant donné que je n’ai pas la Wi-Fi dans mon appartement alors qu’elle si. Le lendemain, après les cours, je rejoins Emilie à la fin du cours de civilisation espagnole pour aller chez elle commencer notre devoir. Nous faisons plus ample connaissance sur le chemin et découvre avec joie qu’elle est célibataire. J’apprends qu’elle a une moto. Je m’en doutais vu son entrée la dernière fois. Arrivés chez elle, nous nous mettons au boulot directement. Elle sort deux bières du frigo et m’en tend une. Finalement, c’est pas si mal que ça. Nous commençons donc par visionner des vidéos de journaux ...
«123»