1. Je ne savais meme pas son prénom ...


    datte: 06/07/2018, Catégories: Entre-nous, Hétéro, Auteur: Georges,

    Célibataire ‘forcé’ pour cause de divorce, mon fil Adrien a préféré vivre avec moi, il vient de fêter ses dix sept ans, a cet âge là plus question de garder la bride trop courte ! aussi je le laisse sortir raisonnablement et il n’en profite pas pour en demander plus Par contre je ne sais rien de sa vie privée concernant les filles, mais vu sa personnalité je suis convaincu qu’il doit avoir une copine, des événements imprévus allaient m’en convaincre samedi après midi, comme d’habitude, Adrien enfourche son scooter et part se balader sans parler de sa destination, le soir a vingt heures le téléphone fixe sonne - Allo ? Monsieur V . ? - Oui - Excusez moi de vous déranger c’est au sujet d’Adrien - Il lui est arrivé quelque chose ? - Non, rassurez vous il est a la maison en compagnie de ma fille Lucie, mais au moment de repartir son engin n’a pas voulus démarrer, aussi, avec votre accord, il va diner avec nous et rester dormir - Ils couchent ensemble ? - Ho non ! surtout pas, ma fille est trop jeune, j’ai une chambre d’ami votre fils y sera bien ! pour le scooter nous verrons demain ? - Entendu, vous êtes sûre que ça ne vous dérange pas ? - Vous savez moi aussi je connais la solitude du divorce, un peu de jeunesse me réconforte - Dans ce cas a demain ? - C’est cela ? bonsoir monsieur V . Après tout a moi, un peu de tranquillité va me faire du bien après diner je me mets a l’aise, shorty échancré afin de pouvoir caresser mon sexe car je sais déjà que je vais bander, et sweat sans ...
    manches pour regarder un DVD... celui où mon ex se fait tringler par un copain, je suis au courant, c’est moi qui filmais ! J’adore le moment où la queue pénètre très lentement sa chatte afin que je ne rate rien, voir le gland turgescent avalé par la vulve est sublime et puis un jour elle s’est barrée avec lui je ne l’ai jamais revue Il est plus de minuit, sur la télé j’arrive a un passage que j’adore, ‘elle’ est a quatre pattes, nous montrant ses trous encore maculés de foutre de nos queues, dans ma main ma bite est tendue comme jamais, son amant s’apprête à la prendre une énième fois lorsque le téléphone sonne... qui cela peut-il être ? je dois décrocher, a cette heure ci c’est peut être grave - Allo ? - Monsieur V ? c’est inadmissible ! venez chercher Adrien immédiatement - Que se passe-t-il ? il a mis le feu à la maison ? - Pire que cela, il a défloré ma petite puce - Vous êtes sûre ? - Puisque je vous le dit, ils sont allés se coucher chacun dans leur chambre, mais quelques temps plus tard j’ai entendu mon petit ange pleurer, je me suis avancée dans le couloir pour en être certaine et là tout c’est déclenché ! - Expliquer vous que diable ! - Eh bien ce que je croyais être des pleurnicheries se sont transformées en véritable cris bestiaux, j’entendais comme des claquements sonores accompagnés de hurlements spontanés, j’étais persuadée que votre fils cognait ma fille alors j’ai vu rouge et je suis rentrée comme une furie dans la chambre et là l’horreur ! - Quelle horreur ...
«1234»