1. La petite tente (2)


    datte: 06/07/2018, Catégories: Inceste, Auteur: Fantasmic,

    Antoine continua ainsi durant de nombreuses minutes. Je ne parvenais pas à me résoudre de lui dire d'arrêter.. Je savais qu'il serait horriblement gêné. Je le laissais donc continuer son manège. Il appuyait de plus en plus fort dans le creux de mes fesses, et à cause de son caleçon moulant, je sentais presque les veines gonflées de sa bite contre la peau de l'intérieur de mes fesses. Mon string commençait quasiment à me rentrer dans l'anus. Que c'était bon... Soudain, je sentis un liquide chaud passer à travers le tissu de son caleçon. Antoine gémissait et se convulsait, m'attrapant les épaules. Il était entrain de jouir entre mes fesses ! Le sperme goutta sur la ficelle de mon string, en grande quantité, et coula de ma raie, sur une de mes fesses. Je sentis sa main l'étaler, puis plus rien. Je restais dans cette position sans bouger, sentant son sperme collant sur et entre mes fesses, puis un ronflement me fit comprendre qu'il s'était endormi. Je passais furtivement ma main sur mon postérieur, et recueillis quelque gouttes de sperme, que je portais à ma bouche. Le goût était divin, j'adorais cette substance... Je me levais discrètement pour aller rincer ce qui restait, avant de retourner me coucher. Je finis par m'endormir, assez exténuée, mais frissonnante d'excitation. Je fus réveillée tôt, par la chaleur grandissante. Mes deux frères dormaient toujours, et une odeur envoûtante de mâles régnait dans la tente. Je sentis quelque chose contre ma cuisse qui m'intrigua. En ...
    appuyant un peu avec ma jambe, je me rendis compte qu'il s'agissait de l'entrejambe de Jason, qui s'était collé à moi au fil de la nuit. Et son slip contenait une érection dont le simple contact m'impressionnait. Je craquais pour Jason, son sourire immaculé, ses muscles, et son assurance. Toutes mes copines étaient folles de lui, et ne cesser de parler ouvertement de tout ce qu'elles aimeraient faire avec mon frère. Une de mes amies me répétait souvent : "Si j'étais à ta place, je lui proposerais de le sucer tout le temps ! " D'autres me demandaient si je le voyais nu souvent, et me posaient plein de questions sur l'aspect de son sexe et de ses fesses. Elles m'avaient même parfois avouer s'être caressées en pensant à lui. Ces questions m'avaient tant retourné l'esprit que j'avais moi même finit par me caresser en écoutant ses râles de plaisirs dans la chambre d'à côté, et j'y avais pris beaucoup de plaisir. Et là, sa bite était collée contre moi, en érection. Je ne pu m'empêcher de glisser un peu sous le sac de couchage pour regarder. La bosse était tellement grosse, qu'un espace de 3 ou 4 centimètres s'était crée entre son pubis et l’élastique du slip. Je voyais donc la base de son sexe gonflé, et fus aussitôt très excitée. Ma main commença à caresser mes seins, je la passais dans mon soutient-gorge, pour pincer et caresser mes tétons. Je sentais la chaleur monter dans mon entre-jambe, suivie de l'humidité. Très vite, je m'occupais de cette partie de mon corps, en glissant ma ...
«12»