1. Complicités téléphoniques


    datte: 06/07/2018, Catégories: ff, jeunes, telnet, amour, noculotte, odeurs, intermast, Oral, Oral, légumes, fdanus, jouet, lettre, Auteur: Dyonisia, Source: Revebebe

    Résumé des épisodes précédents : La rencontre inattendue Entre soi, ou presque Au début de ce « cadavre exquis » (qui devait être le premier récit proposé) le hasard d’un shopping amène Chantal à découvrir des affinités réciproques chez Sophie, charmante vendeuse. Un salon de vente (très) privée leur permet de parfaire leur connaissance mutuelle et de partager diverses fantaisies érotiques. Un appel téléphonique de Chantal à Babette et Marion, les jeunes filles qu’elle héberge, met celles-ci dans la confidence. ____________________________________________________________ Chantal — Ouiiiii, je te dévore voracement, coquine Sophie ! J’ai la bouche pleine de morceaux de banane mâchouillés, de chantilly à moitié dissoute (par tes sucs intimes débordants, petite cochonne !) et de doux replis de peau brûlante que j’aspire en cherchant tes cris de bonheur. Mes suçotements et mes aspirations sont d’ailleurs autant volontaires qu’involontaires : les à-coups voluptueux que tu m’envoies dans le fond du vagin et tes dents assassines me font perdre toute maîtrise de moi et toute notion du temps. Je suis en train de trifouiller ton petit trou comme tu tartines le mien quand tu me ramènes à la réalité en me fourrant dans la main mon téléphone au lieu de tes fesses. — Quoi ? Qu’est-ce que tu dis ? Je ne l’ai pas coupé ? Instinctivement, je le porte à mon oreille. Dans l’écouteur, il y a des murmures, des gémissements étouffés, comme des halètements aussi. Je risque un timide « allo ? » qui ...
    reste sans autre réponse que ces mêmes bruits étouffés, troués parfois d’une sorte de hoquet aigu. Je te regarde avec de grands yeux. Tu fourrages toujours à deux mains dans ma chatte et dans ma raie, mais plus mollement, curieuse et interrogative toi aussi. Je répète « allo » un peu plus fort, en te faisant signe de rapprocher ta tête pour écouter avec moi. Au bout d’un moment, j’entends une toute petite voix qui répond : — Chantal ? Mais toi, perverse, au lieu d’écouter en toute discrétion, tu viens d’ouvrir le haut-parleur et c’est très distinctement tout à coup que nous entendons Babette et Marion me questionner en chœur : — Oh, Chantal, on a tout entendu tu sais, vous vous gougnotter bien ton amie et toi, on dirait ! Et Babette d’ajouter : — J’ai appelé Marion, on se masturbe fort en vous écoutant ! Et Marion de renchérir : — Oh oui, c’est trop bon, continuez s’il te plaît ! Chantal chérie, sois gentille ! Je pique un fard terrible en te voyant ouvrir la bouche pour répondre à ma place. Sophie — Bonjour, mes petites chattes, dis-je à tes protégées de l’autre côté du téléphone, je suis Sophie, l’amie de Chantal. Votre marraine est super et me fait passer une soirée folle, comme j’en ai rarement connue. Super aussi de voir que vous appréciez, mais, dites-moi, vous vous masturbez chacune de votre côté ou vous vous amusez ensemble, comme nous ? Vous avez des godes ? Nous, on a pris des bananes et de la chantilly. C’est jouissif. Et, on vient de mettre à fond le téléphone, si ...
«1234...»