1. Séances chez un sexologue .... 1/2


    datte: 06/07/2018, Catégories: Entre-nous, Hétéro, Auteur: Paul-Henri, Source: Hds

    Après quelques années, la passion se tasse, les moments intimes disparaissent peu à peu. Je sais que Lorinda apprécie nos câlins, mais je pense qu’elle ne se donne pas comme elle le souhaiterai. J’ai peur de temps en temps d’aller trop loin. Moi aussi j’ai mes parts de responsabilité. Je suis timide, durant l’ »acte », je n’ose pas m’exprimer, lui demander ce qu’elle souhaite. Je sens de temps à autre qu’elle aimerai qu’on change, que nos habitudes évoluent afin de ne pas s’embourber dans la routine du sexe. L’autre soir, elle est rentrée et nous avons abordé le sujet longuement, nous avons décidé d’un commun accord d’aller voir un sexologue tous les deux afin de voir si une solution à notre épanouissement commun était possible. Lorinda s’est occupée de tout, nous irons voir lundi prochain le Dr Boris M. Lundi après-midi, nous attendons tout deux dans le vestibule du Dr. M. Une secrétaire tape frénétiquement à l’ordinateur et prend quelques appels durant notre présence silencieuse. Après une dizaine de minutes et un café proposé, elle se lève et s’avance vers nous. -« C’est à vous madame, monsieur, vous pouvez entrer ». Elle nous précède pour nous indiquer le chemin, nous entrons dans le bureau puis elle referme la porte en sortant. -« Lorinda, Paul-Henri, bonjour, je suis le Dr. Boris M. je vous en prie installez vous confortablement. Alors dites moi tout, comment puis-je vous aider ? » Je m’installe sur l’un des deux fauteuils positionnés en face du bureau alors que L. ...
    s’installe dans un canapé de cuir rouge un peu en retrait le long du mur latéral. Lorinda prend les devant : « et bien, nous avons vous et moi discuté un peu au téléphone, donc nous voici afin de voir comment vous pourriez nous aider à assumer mieux notre couple sexuellement ». Après une brève introduction et quelques questions assez génériques et banales, il s’adresse à nous deux. -« Votre cas est relativement simple, car il n’y a pas de soucis « mécaniques » concernant vos rapports, ce n’est qu’une question de confiance, et de timidité. Il faut vous parler, de vos envies, vos fantasmes, il faut s’exprimer librement, doucement, petit à petit afin de vous rapprocher l’un vers l’autre. Par exemple P-H, dites moi, dites nous, . quelles seraient vos envie sexuellement, vis à vis de L. Qu’aimeriez-vous lui faire, ou qu’elle vous fasse. Je sais qu’avec moi ce sera difficile, mais justement, allez-y tranquillement, sobrement ». Je regarde L. avec surprise, qui acquiesce et me fait signe de me libérer et de dire ce que j’ai sur le coeur. P-H : « Et bien, j’aimerai en fait lui faire une surprise un soir. Après la douche, elle monte dans la chambre pour se changer mais je l’attends, avec quelques bougies, de la musique. Dr. M : Bien, et puis quelles sont vos intentions, quelle suite donner à cela ? P-H : Je la regarde et Dr. M : je TE regarde, . adressez-vous à L. C’est à elle que vous parlez, pas à moi. P-H : Je te regarde, et je te demande de me faire confiance. Je pends un petit masque ...
«123»