1. J’aime me sentir femme avec ma femme


    datte: 07/07/2018, Catégories: Gay, Auteur: nadiatvx,

    Ma femme Nadia aimait me caresser l'anus. J'aimais fort cette sensation d'interdit. Je lui ai dit que j'adorais cette caresse. Et puis un jour, elle me dit : puisque tu aimes tant te faire caresser le cul, pourquoi je ne pourrais pas t'enculer avec un de mes godes ? Tu n'aimerais pas te sentir femme ? Et c'est vrai que mes amis et amies trouvent que j'ai un corps très féminin. J'ai accepté et je me suis préparé à me faire prendre. Elle m'a lubrifié mon petit trou, puis doucement, elle a commencé à me rentrer un gode de 4 cm de diamètre. Ça me faisait mal, mais je voulais recevoir cette queue factice. Elle m'encourageait en me disant qu'une femme doit souffrir un peu avant de jouir. J'ai joui incroyablement, je me sentais hyper femelle, ça a été une découverte terrible. On a recommencé ça plusieurs fois, et je dois dire que progressivement, je préférais qu'elle m'encule plutôt que de la baiser. Elle s'en est aperçue, mais ne s'en est pas offusquée. Un jour, elle m'a proposé qu'on change de rôle : elle s'habille en homme (c'est pas compliqué parce que les femmes sont actuellement habillées en homme la plupart du temps) et moi en femme (là c'est différent puisque, nous les hommes, on met rarement des minijupes et des talons aiguille). Donc un soir, elle commence à me transformer en femme. Putain que c'est long et compliqué, mais super excitant. Elle m’a rasé les jambes et les quelques poils de mon torse. Elle m'a maquillé, fond de teint, rouge à lèvres,...Puis ...
    porte-jarretelles, bas brun foncé à couture, soutien et string. J'étais très troublé et hyper excité. En me regardant dans le miroir, je me voyais très femelle et même très salope. Elle était aussi habillée très sexy. Et elle me disait, oui on est deux femelles putes et salopes. Pour la première fois, je me suis senti entièrement femme puisque c'est elle qui menait le jeu en me godant le cul et en me suçant l'anus, tout en s'enfonçant un gode dans le vagin. Le lendemain, j'étais épuisé. Je me sentais vraiment femelle et, à chacune de nos soirées, elle m'obligeait à m'habiller à nouveau en femme pour préparer le dîner, ce que je faisais avec plaisir. Puis un jour, elle m'a dit qu'elle m'offrirait à un de ses amants. J'étais abasourdi. Mais en même temps, j'attendais ce moment avec impatience, partager des hommes avec ma femme, puisque je devenais aussi une femme. Après la découverte de ma féminité, je me sentais de plus en plus femelle. J’adorais que ma femme m'encule avec ses godes, mais moi je ne la baisais plus. En fait, au fil du temps, j'adorais m'habiller en femme sexy, un peu comme elle, qui en tant que coiffeuse était toujours habillée hyper sexe : jupes courtes, talons aiguille, maquillage très précis, et une chevelure très bien coiffée. Elle me godait mais, évidemment, elle se faisait prendre de plus en plus par ses amants, d'où des soirées où elle s'absentait de plus en plus longtemps. Elle « travaillait » parfois les week-ends, pendant lesquels je perfectionnais mon maquillage et ...
«123»