1. La vie d'une chienne (4) : Charlotte


    datte: 07/07/2018, Catégories: Partouze, Hardcore, Voyeur / Exhib / Nudisme, Auteur: shame662,

    Je m'appelle Marie, j'ai 23 ans...et je suis une chienne. Ou en étais-je?...Ah oui...la vengeance de Charlotte. (cfr épisode 3) En me réveillant le lendemain de mon &#034agression&#034, je commençais par prendre une douche. Mon corps était encore meurtri par les assauts subits la veille, mais mon esprit tournait à plein régime. Je revoyais défiler les images de tous ces mecs me baisant et m'humiliant comme la dernière des traînées. J'allais commencer à me caresser, mais je décidais de m'abstenir. Il fallait que je réfléchisse. Depuis la veille au soir, je me posais une question...qui était vraiment Charlotte? Je l'avais prise pour une petite bourgeoise coincée, mais les événements d'hier m'avaient donné tort. Quelle genre de fille organise un viol collectif par simple vengeance? Quelle genre de fille fricote avec des pervers comme Franck et ses mécanos, prêts à abuser d'une jeune fille sur simple demande? Et surtout...quelle genre de fille pouvait prendre un tel plaisir à ass****r à ça? Car ça lui avait plu. Elle piaffait d'excitation a chacun de mes gémissements, m'insultait et donnait des ordres à mes agresseurs pour qu'ils ne relâchent pas leur hardeur...Sans compter la douche dorée dont elle m'avait abreuvée pour clôturer les ébats. Tout cela témoignait d'une perversité assez flippante...même pour moi. J'y réfléchit encore une bonne demi heure, puis je pris ma décision. Je me rendrais à son studio le jour même pour avoir une discussion franche avec elle...de garce à ...
    garce! Je m'y rendit en début de soirée, lorsque les cours (qu'elle suivait avec assiduité) étaient terminé. J'étais déterminée et pas mal remontée...mais je fus vite refroidit. Alors que j'arrivais chez elle, je vis sortir l'immonde Franck. Transpirant, une casquette dégueulasse vissée sur son crane dégarnie, et cigarette au bec. Au bout d'une minute, Charlotte sortit à son tour, tête baissée, et portant un long manteau noire. Il la prit par le bras et l'emmena vers le métro tout proche...d'abord déboussolée, je décidais de les suivre. Le voyage dura 20 minutes et puis je les vit sortir à une station que je ne connaissais pas. Une fois dehors, je ne pus m'empecher de sourire. Nous étions dans le quartier chaud. Les sex-shops et les peep-show abondaient sur tout le boulevard. Franck et Charlotte marchaient d'un bon pas et d'un coup, sans hésitation, ils pénétrèrent dans un cinema X un peu miteux. J'étais aux anges. J'allais avoir la preuve que j'attendais sur le caractère dépravé de Charlotte. Je leur laissait 2 minutes d'avance...et puis j'entrais. Le gérant était un vieux type d'une soixantaine d'année, cheveux grisonnant et dents en piteux état. Il m'adressa un sourire interloqué, sans doute surpris de voir une deuxième jeune fille en à peine quelques minutes. Alors que je sortais mon portefeuille, il m’arrêta d'un geste. &#034Pas de ça ma mignonne, c'est gratuit pour les jolies minois comme le tiens...mais je te préviens, t'as pas choisi le bon jour pour t'encanaillée. Y'a une ...
«1234»