1. Jasmine : princesse et salope (7)


    datte: 08/07/2018, Catégories: Partouze, Auteur: Severine45,

    Suite : Satisfait et d’humeur fêtarde, le Génie se rendit à la taverne. Il n’y avait que peu de monde, ce qui expliquait d’ailleurs que Jasmine n’avait pas été demandée pour servir ce soir, et seule Iris était de service. Elle avait la mine des mauvais jours et les traits tirés mais son visage s’illumina dès qu’elle aperçut le Génie. Il s’assit à une table à l’écart et passa sa soirée à boire des verres d’un mauvais vin et à discuter et surtout flirter avec Iris, sous le nez de son père qui, apparemment bien aviné, ne remarquait rien. Puis, vers 1h de matin, et alors que le Génie, dernier client de la taverne, s’apprêtait à partir, Iris vint lui chuchoter : - Attendez-moi dehors, je sors dans 10 minutes - Et ton père ? - Il est ivre et va aller se coucher en me laissant tout nettoyer, comme d’habitude. Attendez-moi. - Ok Le Génie dût attendre presque 20 minutes avant qu’Iris ne se montre enfin. - Désolé, mon père s’attardait - Bon et que faisons-nous maintenant ? - Pour commencer, il me faut vérifier quelque chose. Iris s’accroupit et, sans demander la quelconque autorisation, baissa rapidement le pantalon du Génie. - Ha oui, quand même dit Iris, manifestement impressionnée par la taille de l’engin, pourtant mi mou, qu’elle avait sous les yeux. Votre esclave ne m’a pas raconté d’histoire ! - C’est elle qui t’a parlé de moi ? - Oui, l’autre soir en cuisine, je voulais savoir si vous étiez un bon coup et elle m’a dit qu’elle ne savait pas puisqu’elle était encore vierge mais ...
    que vous aviez un sexe énorme et que les filles qu’elle vous avait vu baiser hurlaient de plaisir ! Pendant qu’elle s’expliquait, Iris avait commencé à branler le Génie et s’enthousiasmait de voir encore grossir la queue. - Donc votre esclave n’a pas encore eu la chance de se faire transpercer par votre pieu Quel gâchis ! - Malheureusement, non, mais cela ne devrait plus tarder ! - Possible Elle m’a dit qu’elle voulait vous faire plaisir mais elle est terrifiée à l’idée que vous la déchiriez Mais ça chemine en elle, rassurez-vous ! Puis Iris goba la queue du Génie et lui fit une pipe des plus expertes. Cette jeune fille avait manifestement de l’expérience et savait se servir de sa langue. Elle le pompait divinement et était capable de le faire rentrer entièrement dans sa gorge, son gland étant alors dans son gosier et non plus dans sa bouche. C’était la première fois que le Génie pouvait enfoncer son sexe entièrement dans la bouche d’une fille. Iris se recula une première fois pour reprendre sa respiration, lui goba et lécha les couilles puis repris sa gorge profonde. Le Génie, cette fois, maintint Iris ainsi empalée sur la queue en la retenant par la tête et en lui enfonçant encore d’avantage son membre dans le gosier. Le nez de la jeune fille était perdu dans les poils pubiens du Génie et ses yeux commencèrent à se révulser. Il décida enfin de la libérer et Iris se précipita en arrière pour reprendre sa respiration, laissant entre ses lèvres pendantes et la base de la queue ...
«1234»