1. Le déplacement professionnel


    datte: 08/07/2018, Catégories: Hardcore, Gay, Masturbation, Auteur: HTBMLille, Source: xHamster

    Marc ne prenait pas les transports en commun. Non pas qu’il n’aime pas ça, mais ses trajets pour le boulot nécessitaient l’usage de sa voiture. Toutefois, il arrivait qu’il fasse des déplacements sur une journée ou plus, pour lesquels le train était le meilleur moyen de locomotion. Ce jour-là, il voyageait donc en TGV, en première classe. Départ à 7h pour arriver assez tôt en région parisienne et participer à cette réunion qui était de celles qu’on aimerait éviter. Le réveil avait sonné tôt pour tout ceux qui étaient dans le train ce matin, le voisin de Marc s’assoupit très peu de temps après le départ. La voiture était quasiment vide, seules quelques places loin devant Marc et son voisin étaient occupées. Au bout d’une quinzaine de minutes de voyage, alors que Marc commençait à s’ennuyer, il ne put s’empêcher de regarder son voisin endormi… et il remarquât assez facilement la belle bosse qui déformait le pantalon du gars en costume. C’était plus qu’une bosse d’ailleurs, puisqu’à défaut de porter de sous-vêtement la forme du sexe de l’inconnu était parfaitement visible et le mec était en pleine érection… ce qui excita Marc immédiatement ! Regardant cette forme longue et grosse déformer le pantalon en toile du quarantenaire grisonnant endormi à côté de lui, Marc ne put se retenir de se caresser la queue. Quelques minutes suffirent pour qu’il sorte sa bite et commence à se masturber doucement, regardant avec envie ce qu’il devinait dans la pantalon voisin. Sa queue était ...
    bien dure et veineuse, Marc faisait glisser son prépuce sur son gland, sentant ce dernier gonflé d’envie. Tout en se masturbant il se perdit dans ses pensées et ne remarqua que tardivement que son voisin avait ouvert les yeux et regardait en souriant le gros sexe déballé que Marc tenait dans sa main ! Leurs regards se croisèrent et l’anonyme sorti son chibre de son froc, et révéla une bâton énorme, légèrement courbe, au gland découvert en forme de champignon. Cette bite était vraiment grosse… il commença lui aussi à se branler, puis les mains changèrent de camp et la masturbation se fit mutuelle. Marc sentait dans sa main ce gros sexe ferme et chaud, le pressant par moments pour sentir la réaction de l’inconnu à ce stimulus additionnel. Marc, qui n’était pas pourtant un habitué de ce genre de scénario, se pencha sans demander l’autorisation et pris en bouche la bite sans nom. Il branlait doucement la base tout en suçant l’extrémité, découvrant le goût de l’excitation. L’homme avait mis sa main sur la tête de Marc pour lui faire comprendre que son initiative était accueillie avec plaisir et Marc aspira le gland, poussant un peu plus loin cette grosse bite dans sa gorge, bavant, puis relâchant la suction. Il branla avec sa bouche pendant quelques minutes mais son manque d’entraînement montra vite ses limites musculaires. Sa machoire lui faisait mal, il dut renoncer et recommença à branler l’inconnu. Tous les deux savaient qu’il ne faudrait plus longtemps pour que le sperme ne ...
«12»