1. Le peintre - 2


    datte: 08/07/2018, Catégories: ff, hplusag, jeunes, Voyeur / Exhib / Nudisme, hmast, hff, Voyeur / Exhib / Nudisme, Auteur: Charline88,

    Résumé : Anna, étudiante, pose pour un vieux peintre. Elle rencontre un autre modèle masculin et dans sa tête surgit tout un tas de questions. Le vieil homme veut faire une toile de ces deux jeunes posant ensemble. Les journées de fac ont repris et Anna, assidue, suit avec aisance les cours qui doivent, en principe, lui assurer une vie meilleure. Les pages folles d’Alberto Moravia sont finies depuis quelques jours et elle se dit que la FNAC est un bon endroit pour y trouver un autre dérivatif à ses soirées solitaires. La lecture c’est sa plus grande, sa meilleure amie. — Bonjour ! Vous cherchez quelque chose, mademoiselle ? La femme qui vient de demander cela d’une voix suave est âgée d’une quarantaine d’années. Ses cheveux ressemblent un peu à ceux d’Anna, au moins dans la couleur et la longueur. Elle arbore un sourire plaisant. Une jupe sombre qui lui arrive au genou, surmontée d’un chemisier au satin brillant, un ensemble sage pour une vendeuse un brin sexy tout de même. — Avez-vous le roman « L’automate », d’Alberto Moravia, s’il vous plait ?— Moravia ! Moravia ? Attendez que je réfléchisse une seconde ! Les Italiens, ça devrait se trouver par là ! Tout ce que nous avons sur Moravia est ici, voilà, mademoiselle. Ah ! Rien là ! Vous attendez une seconde ? Je vais voir si en stock nous avons ce que vous cherchez ! Je vais consulter l’ordinateur.— Faites donc, je vous en prie ! Je jette un coup d’œil sur ce que vous avez en rayon pendant que vous cherchez !— Oui ! Oui, bien ...
    sûr, ce ne sera pas long ! Anna reste toujours émerveillée par ces alignements presque sans fin de romans de toute sorte. Les livres c’est une passion, les bons bien sûr. Les Pincherle qu’elle a déjà lus sont tous ici. Dans divers formats et même en livre de poche, là « Le mépris », ici « Agostino » plus loin « Nouvelles romaines ». Puis la femme qui revient vers elle, avec son large sourire. — Il nous en reste juste un exemplaire, mais en format classique, pas en poche.— Ça m’ira parfaitement ! Je le prends.— Vous aimez cet auteur, mademoiselle ?— Plus que cela, je l’adore ! J’admire son esprit et sa manière de raconter, on dirait presque qu’il conte plus qu’il n’écrit.— Ah ! C’est beau la jeunesse, et j’aime votre fougue, votre flamme. C’est bien de se passionner pour des livres, chose qui se perd un peu à notre époque. Je vous fais un paquet-cadeau ?— Non, mettez-le simplement dans un sachet, je vais l’attaquer demain ! C’est mercredi et j’ai un rendez-vous qui justifie de la lecture, alors !— Bien, ça vous fait vous avez notre carte de fidélité ?— Oui, pardon, j’oublie toujours, je suis étudiante, tenez !— Merci ! Donc avec la réduction, douze euros cinquante ! Anna, toute guillerette, pose l’argent sur le comptoir et se dirige vers la sortie ! — Mademoiselle ! Eh, mademoiselle !— Oui ?— Vous n’oubliez rien ?— Oh, zut ! Mon livre, si je le laisse là, alors ! Quelle gourde je fais ! Merci, vous m’évitez de revenir, parce que je serais revenue le chercher.— Bonne lecture à ...
«1234...18»