1. Enterrement de vie de garçon à sa maman (1)


    datte: 08/07/2018, Catégories: Inceste, Auteur: Artignian, Source: Xstory

    Je n’ai pas énormément de choses à dire car il s’agit d’une anecdote personnelle. Pas de fantasmes, donc et rien de pornographique non plus. Le 1er novembre dernier, nous avons ma mère et moi enterré papa. 20 personnes sont venues et puis un repas à midi dans une auberge pour finir. C’était dans le Beaujolais et le vin a coulé à flots comme remontant dont nous avions besoin. Ma mère et moi avons repris la route et nous nous sommes arrêtés très vite dans un château-hôtel traditionnel à 15h. Nous avons pensé que nous devions nous reposer plutôt que de rouler pendant 500km pour rentrer chez nous. Nous avons pris une suite à 200 euros avec un balcon donnant sur le jardin à la française. Nous avons fait une sieste à 16h jusqu’à 18h. Puis nous sommes allé au restaurant à 19h. Ma mère a recommencé, quoique rafraîchie par le sommeil à boire du Saint-Amour du magnum qu’elle avait commandé. Le plus piquant dans cette affaire, c’est ce qu’elle m’a dit. J’ai 18 ans et elle le double. Elle a été miss Lyon à 20 ans. Et pose nue dans des magazines érotiques. Elle me dit sous le coup de l’émotion qu’elle connaît beaucoup de jeunes types qui l’ont « déjà fait » avec leur mère ; que c’est même un must. Je lui avoue que j’ai couché avec la mère de plusieurs copains lors de 5 à 7 en triolisme parfois. Elle me dit que ça la tenterait beaucoup de se donner à son fils en ce jour symbolique de la mort du père. J’ai ris car je vois bien que l’argument est préparé. Nous buvons pas mal et ...
    l’atmosphère se détend vite. Mais je lui annonce que je ne dis pas non. Que donner du plaisir à sa mère pour son premier jour de deuil est une noble idée. Je trouve tout cela émoustillant et elle le remarque dans mon attitude. Elle passe la main sous la nappe de la table et mesure mon intérêt noueux et élancé ! Je lui souris et commence à l’embrasser tout en lui caressant un sein : « maman aussi a un sexe ; ne l’oublie pas de ton autre main, mon chéri ». Il faut partir, les serveurs nous observent. Nous arrivons à la chambre n°3 et là elle fait glisser sa robe noire pour me découvrir sa nudité. Elle se place une jambe en l’air sur le lit et l’autre à plat et me dit : « vient ! » Je me sens l’obligation de la lécher ; ce qui la fait glousser. Mais très vite je lui brandis mon cep de vigne pour lui offrir de quoi sucer ce bijou de famille. Elle engloutit avec force et me pompe lentement. Ensuite je la viole presque par derrière tellement excité par cet interdit devenu réalité. Et là, c’est vraiment bestial de nous entendre haleter tous les deux en rythme. Nous faisons une pause. Nous voulons plus. Nous décidons de faire l’amour toute la nuit, à de très nombreuses reprises. Jusqu’à 4h du matin. Nous sommes rassasiés ; nous sommes incroyablement surpris par ce qui nous est arrivé. Je le conseille à tous les jeunes hommes. C’est le meilleur remède contre l’homosexualité car vous sentez en faisant l’amour avec votre mère que vous ne pourrez pas vous identifier à elle car elle est objet de ...
«12»