1. Une mission en Normandie


    datte: 08/07/2018, Catégories: Masturbation, Mature, Sexe interracial, Auteur: traedawg,

    Commercial itinérant, il y quelques mois, je prenais la direction de la Normandie pour en mission chez un client de d'entreprise. Arrivé sur place, je fut agréablement surpris de savoir que j'aurais à faire une charmante dame, la quarantaine. Moi Black, 1.88m et plutôt athlétique, j'ai souvent es remarques par rapport à ma taille quand je vais chez des clients. Après les présentations, nous entrâmes direct dans le vif du sujet(le boulot). Le travail devant se dérouler durant l'après midi , nous fumes légèrement débordés. En début de soirée nous fumes obligés de commander des pizzas histoire de reprendre des f***es pour boucler le job en beauté. Progressivement nous échangions un peu de temps en temps, elle me parlait des lieux à découvrir dans la région. A vrai dire, elle ne pouvait pas se douter que le seul lieu qui me tenait à cœur à explorer était précisément son entre-jambes, du bout de ma langue. Je ne perdais pas une occasion pour la mater en profondeur, la déshabiller du regard. Je devinais ses seins lourds, comprimés dans son chemiser, et n'avais envie que de les libérer et prendre un téton en bouche... Lorsqu'elle me demanda si je rentrais sur Paris le soir même car elle s'inquiétait de me voir conduire en étant fatigué, je lui dit que non, je comptais profiter de la chambre d'hôtel mise à disposition par mon entreprise. Elle me conseilla des pubs sympas dans le coins, et j'en profitais pour lui proposer de prendre un verre histoire de clôturer la soirée. Elle me dit ...
    qu'elle ne pouvait pas rentrer tard, que son mari l'attendait; néanmoins ça aurait été avec plaisir. Pas grave lui dis-je. La discussion continuait et j'insistais un petit peu de temps en temps.. en même temps je la sentais plus libérée, ce qui me convenait parfaitement. A la fin, elle me félicita pour le boulot et me dit qu'elle serait ravie de retravailler avec moi. Le plaisir était partagé. Décidait de l'attendre, qu'elle finisse de fermer le bureau pour l'accompagner à sa voiture. L'envie montait de plus en plus... Nous restâmes devant sa voiture à discuter encore , comme si elle aussi n'avait pas envie de me quitter.. Je lui confiait que j'étais ravi d'avoir travaillé avec une femme aussi sympathique, et séduisante en plus. J'avais tellement envie de l'embrasser, sentir ses lèvres sur les miennes; mais par respect et professionnalisme, je me retenais. Je finis par lui demander si je pouvais lui faire un bisou d'adieu . Elle ne se fit pas prier pour tenir ma tête entre ses mains et me faire un kiss sur les lèvres!!! Je lui dit &#034un autre?&#034 et là ce le french kiss... nos bouches se sont trouvées et ont échangé. Ce fut magique! Ce moment a duré ne bonne trentaine de secondes, avant que son téléphone ne sonne et qu'elle se retire avec un sourire et me dit qu'il fallait qu'elle se sauve. Je bandait fort à ce moment , et prit sa main pour la poser sur la bosse de mon pantalon, histoire qu'elle sente l'effet qu'elle me faisait. Elle me confia qu'elle aurait bien aimé en ...
«12»