1. La Saga des esclaves au Château du Marquis d'Evans (épisode N°829)


    datte: 09/07/2018, Catégories: BDSM / Fétichisme, Auteur: MAITREDOMINO, Source: Hds

    Fanny au Château – (suite de l'épisode précédent N°828) - Fanny ne dût pas attendre trop longtemps car une bonne dizaine de minutes s’était écoulée et fanny n’avait pas pour autant froid. En effet la pièce était surchauffée. Il faut avoué que pour fanny, ces minutes fut plus une succession de plaisirs, de spasmes multiples qu’une attente. Les seins tendus vers le haut, bâillonnée, attachée ainsi à cette balancelle fixe rappelant plutôt une table de gynéco avec ses accoudoirs, elle était trempée tant le système de pénétration lente, très lente par ses avancés et reculs et par la lenteur du tournage du god mécanique qui la pénétrait avec la régularité d’un métronome. Elles gémissait pleinement son plaisir devant les yeux des 8 esclaves attachés qui avaient l’air vraiment de l’envier. Puis un léger frisson la traversa quand elle entendit des pas revenir. Un homme entra et s’approcha, mais fanny ne put l’apercevoir à cause du bandeau. Il commença par lui caresser le visage et fanny dit spontanément : -Non Monsieur Walter, pas vous encore, je vous en supplie ... Elle avait à peine terminé sa phrase qu’on lui retira le bandeau et s’aperçut de son erreur. L’homme qui était là était grand, d’une grande prestance, un sourire aux lèvres et des yeux dominant qui comblait fanny. Elle l’avait tout de suite reconnu, c’était enfin son Maître. Enfin oui car tous ses doutes se dissipèrent, toutes ses espérances avaient enfin trouvé leurs réponses. Il était là. -Alors petite chienne, on a ...
    fait du zèle aujourd’hui ? On a voulu son Maître en premier avant d’obéir à tout ce qu’il exigera ? - Oui, je ne demandai que ça, mais Une gifle fusa : - On dit : Oui Maître et ici on ne demande pas, on supplie compris dit le Marquis d’Evans sur un ton calme, froid mais paradoxalement autoritaire - Oui Maître, je .. je vous aime Je - Alors fait silence sinon je te bâillonne comme les chiennes qui te regardent en ce moment Puis il sortit son sexe de sa braguette le présenta à la bouche de fanny : - Tu ne vas refuser à ton Maître, ce que tu as accepté à Walter Allez suce petite putain Et elle entreprit une lente fellation. Enfin elle avait la queue de son Maître en bouche, ce moment tant attendu. Alors elle s’appliqua de son mieux. Elle y mettait tout son amour, tout son savoir-faire et ce fut avec délectation qu’elle fit son travail de langue. Le sexe du Marquis devenant de plus en plus raide, il savait modérer la pénétration afin de ne pas l’étouffer et quand il s’amusa à enfoncer sa bite jusqu’au fond de sa gorge, il savait la retirer à temps pour laisser respirer la soumise. Quand au bout de 5 minutes il explosa en de longs et épais jets de sperme dans un râle dénotant sa forte jouissance, en pleine bouche, elle avala tout en léchant, nettoyant cette queue royale. Elle était si heureuse d’avoir apporté du bonheur à son vénéré dominant. Puis le Marquis se positionna vers la perceuse et en arrêta le mécanisme, il l’évacua avec la table et prit la télécommande du palan. Il appuya ...
«123»