1. Une histoire de famille


    datte: 09/07/2018, Catégories: Anal, Transexuels, Auteur: valeriecheriecoquine, Source: xHamster

    Après ce merveilleux moment de détente, nous nous reposons tranquillement. Le téléphone sonne. Caro décroche avec le HP. - Caro, c’est jean. - Oui mon chou. - Alain est avec toi ? - Non par contre je viens de me faire lécher la chatte par Valérie, c’est vraiment une petite cochonne… - D’accord… je comprends. Mais je ne sais pas qu’elle est la plus salope de vous deux. - Ne te pose pas trop la question chéri, on ne rivalise pas, on se complète. - mais ça n’est pas pour ça que je t’appelle. Ce soir nous donnons une soirée plutôt hot, si ça vous intéresse toutes les deux, j’en ai parlé à ta mère, elle meurt d’envie de connaitre ta p’tite pute. - C’est tentant, vers quelle heure. - 20h, 20h30 ça vous irait. - Super, ça nous laisse le temps de nous préparer. - Ok, on attend les deux plus belles salopes de la soirée. - Tu ne va pas être déçu, j’suis déjà trempée rien que d’y penser et tu connais les charmes de Valérie. Allez à tout à l’heure. - A tout à l’heure mes salopes chéries. - Bon tu as entendu, il nous reste 2 heures pour les faire bander. - Tu es folle, tu m’vois en fille devant ta mère - Non seulement en fille, mais en pute mon chéri, une superbe petite pute qui va se faire démonter comme une chienne en chaleur. Caro a un grand pouvoir de persuasion... A 20 heures nous étions prêtes. Des bas coutures avec un porte-jarretelles, à peine dissimulés par une jupe à volant ultra mini. Ma charmante épouse est vêtue aussi court et aussi sexy. C’est certain nous allons faire un ...
    malheur. Pour sortir nous enfilons un manteau qui cache un peu notre tenue provocante, mais avec nos talons et notre maquillage, heureusement que nous ne croissons pas grand monde. Chez ses parents l’accueil est formidable. Je connais Patricia sa mère bien sur, mais pas sous cet angle. Elle a une soixantaine d’année mais on lui en donnerait 15 de moins. Elle est habillée comme nous en pute... une mini jupe en cuir noir, des bas résilles et des cuissardes à talons aiguilles. Le plus superbe, c’est son haut, un top très court qui moule une poitrine opulente libre de tout soutien-gorge. Ses seins largement découvert par un décollette profond, tiennent super bien et les pointes semblent vouloir percer le lycra du tee-shirt. Telle mère telle fille, je comprends pourquoi ma femme est aussi salope. Caro lui fait la bise. Ensuite elle se colle à moi et m’embrasse à pleine bouche cherchant ma langue. - Si j’avais su que mon gendre était une superbe petite salope... Et Caro d’ajouter. - Ah oui mon chéri, j’ai oublié de te dire que maman est un peu... beaucoup lesbienne. Je suis plutôt surpris, mais ravi de me faire toucher les fesses par une aussi jolie femme. Elle nous guide vers le salon. Jean, son mari est là, il nous accueille en embrassant Caro sur la bouche et en me roulant un superbe patin. Il y a un autre couple, Yann, un beau quinquagénaire à l’allure très macho, accompagné de sa femme qui, bien que moins belle que belle-maman est toute aussi salope au moins dans sa tenue Ils ...
«123»