1. La rébellion


    datte: 09/07/2018, Catégories: fh, fplusag, fagée, profélève, bizarre, campagne, dispute, nonéro, policier, sorcelleri, fantastiq, masth, Auteur: Musea,

    Le résumé détaillé des premiers épisodes est en tête du récit n° 15.495. Le récit n° 15.502 évoque une agression sexuelle dont a été victime Claire Dupuy, en raison d’une intervention magique d’Olivier Desgrange, qui se fait passer pour mort après avoir assassiné Marc Audebert. Dans le n° 15.536 le policier Pauvert découvre la véritable identité de l’homme brûlé vif. Louis, le fiancé de Claire, décide d’utiliser les rituels des grimoires pour protéger Claire et contrer la magie noire de son adversaire, caché dans une mine abandonnée. Olivier Desgrange était allongé sur son matelas de fortune, ses deux bras repliés sous sa tête. Les yeux dans le vague, tout en récupérant physiquement de l’effort énergétique qu’il avait consenti, il repensait aux derniers moments passés avec Claire. Il revoyait le désarroi et la panique de la jeune fille mais aussi la façon dont il l’avait contrainte physiquement et sexuellement. Décidément, il avait bien fait de convoquer Asmodée comme démon pour intimider Claire. Et la tige de la rose de soie qu’il avait glissée au niveau du pubis de la statuette constituait un instrument de torture et de stimulation vaginale tout à fait idéal. Juste ce qu’il fallait pour que de la cyprine emperle constamment le sexe de la jeune fille, lui donnant l’impression fausse d’éprouver du désir pour lui, et préparant l’hymen à la déchirure et à la douleur de son dépucelage. La pauvre enfant devait être au sommet de la culpabilité et avoir le ventre à vif Et ...
    malgré toute cette douleur qu’il lui avait imposée, elle avait été si réceptive à ses caresses que c’en était un bonheur. Au moment de l’orgasme qu’il lui avait offert avec ses doigts et sa langue, il avait senti l’énergie de la magie blanche se déporter sur lui, augmentant encore ses pouvoirs maléfiques. Et il avait compris à ce moment-là qu’il disposait de suffisamment d’emprise sur la jeune fille pour qu’elle le rejoigne nuitamment comme il le lui avait ordonné. Dans quelques heures, elle serait à lui pour toujours. Il pourrait la prendre enfin véritablement comme il en rêvait depuis huit ans. Personne ne pourrait l’en empêcher. Elle serait toute à lui, soumise et offerte. Elle serait l’incarnation vivante de son pouvoir et de sa réussite. Enfin, tous ceux qui l’avaient humilié lorsqu’il était enfant, tous les Savinois qui se moquaient de sa beauté androgyne, sous-entendant qu’il n’était peut-être pas tout à fait un homme, ceux qui se moquaient de sa mère et de ses lubies seraient à ses pieds et trembleraient bientôt, lui obéiraient au doigt et à l’œil. Son défunt père avait eu tort de prétendre qu’il ne serait pas un Desgrange qui porterait haut les couleurs et la devise familiale : « Victores Æterni » (Éternels Vainqueurs). Olivier allait lui prouver et prouver à sa mère qu’il était capable de redonner tout son éclat au pouvoir des Desgrange sur la région. Et maintenant qu’il était sûr de disposer prochainement de l’étude de Me Blüm, il allait pouvoir régler ses comptes et ...
«1234...8»