1. LA DUCHESSE DE L’AUTOROUTE. (7x14)


    datte: 10/07/2018, Catégories: Dans la zone rouge, Auteur: CHRIS71,

    J’ai franchi une nouvelle étape, ce soir j’accepte de me faire sauter pour gagner plus d’argent espérant sortir de la spirale me menant vers ma déchéance que j’ai enclenchée faute de moyens après la double trahison de Pierre mon mari en me trompant et en perdant tous nos biens aux jeux. • Topaloff c’est toi qui prends mes rendez-vous maintenant ? Si j’ai bien entendu Mimi la sauterelle va arriver pour me baiser, mais j’ai une question à te poser. • Si je peux te répondre. • Que veut dire P.V.M ou S.A.V ? Il éclate de rire. • Service après-vente, je sais mais pour le reste c’est du Chinois. • Tu te trompes, pas S.A.V. mais S.A.V.P ou S.A.P, c’est pour les bleues, bref les gendarmes qui surveillent l’autoroute, ils pistent les personnes comme toi, quand l’une d’entre vous est au turbin, comme tu l’as fait ce soir nous prévenons les uns et les autres par nos postes CBs. Mâcon sans dire le V de vers Lyon çà marche aucune de vous n’a fini au poste sauve la grosse Bertha mais je crois qu’elle aime se faire embarquer dieu seul sait ce qu’il se passe dans la gendarmerie quand ils embarquent ses grosses fesses. Tient voila Mimi, je reconnais son camion rouge, tu vas voir il est drôle. Pour être drôle il est drôle, il arrive juste aux pédales et son visage dépassant à peine du volant hormis cela ce garçon à peine plus haut qu’un nain a des bras de déménageur et quand il sort son sexe de son pantalon il est monté comme un taureau. Topaloff, Mimi, D’Artagnan, Serge, Fifi, un peut plus ...
    tard Riri, il m’a manqué Loulou peut-être demain. De Topaloff au dernier dont j’ai oublié le nom avant que Bourdon m’encule dès qu’ils m’ont pénétré ma chatte se met en feu et mes 14 clients me font jouir. Suis-je normale ou suis-je réellement une folle du cul, il est bien dommage que j’aie perdu plusieurs années avec Pierre pour connaître le plaisir d’avoir tous ces orgasmes. J’ai repris ma voiture pour retourner au péage de Mâcon nord vers B.P. Beaune Paris ou j’arrive après la fermeture du restoroute. Je me lave la chatte dans le lavabo des toilettes handicapées ou je peux fermer la porte sans que les bergères voyageant avec leur berger montant vers la capitale soient choquer si je l’avais fait dans les lavabos communs car le temps que je reste enfermée 4 fois la porte suivie des chasses d’eau se fait entendre. On dit que les hommes sont des crades quand ils vont pisser car ils oublient de se laver les mains, je constate que chez les femmes 50 % sont aussi sale car 50 % sortent directement. Ce qu’il y a de sur, au moment où mes yeux se ferment alors que sous mon siège avant la boîte où je range mes billets chèrement gagnés grâce à la radio des routiers où la Duchesse semble très connue ce que j’ignorais avant d’entendre Topaloff discuter avec ses copains pensant que je dormais. Il est 8 heures quand je retrouve Fantine toujours aussi pimpante. • Henriette, tu te fais rare, ou étais-tu passée ? • Avant que je t’explique la réparation de ma voiture par Ludo en restant chez ...
«123»