1. La rencontre


    datte: 10/07/2018, Catégories: ff, inconnu, vacances, plage, hotel, portrait, consoler, Auteur: Charline88, Source: Revebebe

    quelque chose aussi ? Madame ? Il me reste un peu de vin de mon pique-nique ou une bouteille d’eau qui devrait être relativement fraîche ! Et puis pardon, je ne me suis pas présentée. Agnès ! La maman de ce garnement de Léo. Nous résidons à l’hôtel là, juste en front de mer.— Enchantée alors ! Moi, c’est Claude et je suis seule au même hôtel que vous, semble-t-il ! Et c’est bien volontiers que je prendrai un verre d’eau avec vous deux. Les deux femmes se serrent la main et marchent lentement vers une serviette étalée, à quelques pas de l’endroit où les mots sur le sable sont déjà engloutis par les premières vaguelettes de la marée montante. Agnès saisit trois gobelets de cartons, les remplit d’une eau dont la bouteille se couvre de rosée, au sortir d’un sac isotherme. — Vous voyez ! Elle est toujours bien fraîche ! Ça devrait nous rafraîchir un peu !— Merci ! Puis elle fouille dans un grand sac de plage, en extrait un mouchoir de papier qu’elle trempe dans son propre verre. — Tiens ! Léo, nettoie ton bec ! Tu as encore du Nutella partout sur la bouche, comme d’habitude ! Et vous, Claude, vos enfants sont aussi avec vous ?— Euh ! Je n’ai pas d’enfant. Un sanglot s’étrangle presque dans la gorge de la femme. Alors Agnès lève les yeux vers celle-ci. Cette femme qui est assise sur le sable à moins d’un mètre d’elle paraît n’être qu’à peine plus âgée qu’elle. Quarante-cinq, cinquante ans tout au plus. Des cheveux bruns mi-longs, frisés, qui lui courent sur le cou, de légères rides ...
    au coin des yeux et un regard marron-vert, tout empreint de tristesse. Elle comprend que parler de cela semble raviver de mauvais souvenirs chez cette Claude. — Et le papa de Léo ? Il se baigne lui aussi ?— Sans doute, mais dans d’autres bains, auprès d’une autre femme. Nous venons de divorcer et j’ai tenu à laisser Léo en dehors de toute cette sordide histoire. Daniel, son père va ce soir, venir le chercher pour un mois, comme c’est prévu dans le jugement ! J’essaie donc de profiter de nos vacances le plus possible. Dieu seul sait comment il me reviendra en septembre, pour reprendre l’école. Il a sept ans, vous savez, et il a mal vécu toutes nos disputes et différends. Mon ex-mari était parfois assez brutal et Léo a vu des choses peu racontables. Mais si vous me parliez un peu de vous ! L’eau à peine sirotée que le gamin file vers la langue formée par l’écume de mer, là où les vagues viennent rouler sur le rivage. — Ne t’éloigne pas trop, nous allons bientôt rentrer à l’hôtel ! Et vous alors Claude ? Votre mari ? Il n’est pas en vacances ici, avec vous ?— Oh si ! Sans doute ! Partout autour de nous, je ressens sa présence ! Il m’accompagne partout, invisible pour les autres, mais tellement présent pour moi, là ! En prononçant ces mots, Claude a frappé doucement sa poitrine, juste sous le bonnet de son haut de maillot de bain. Sur son cœur, comme pour se rappeler qu’il bat encore pour son Michel. — !— Oui, je sais ! Vous allez me prendre pour une vraie folle de croire encore ...
«1234...12»