1. Massage sensuel entre amis


    datte: 11/07/2018, Catégories: hh, hbi, sport, douche, massage, Oral, Oral, hdanus, hsodo, inithh, hbi, Auteur: Peter, Source: Revebebe

    Un regard, complice, un sourire, silencieux et il referme lentement les yeux pour me dire de continuer. Je verse alors encore un peu d’huile sur son dos, les épaules et le bas du dos puis repose la bouteille sur le côté. Je m’approche un peu, de manière à être presque au-dessus de lui et je commence un massage du dos et des épaules, qui semble d’abord une caresse pour étaler l’huile sur toute la surface de son dos. Je masse ensuite fermement les épaules, la nuque et descends par le centre chaque fois de plus en plus bas vers le dos, en cercle. Mes mains se font parfois douces, parfois plus fermes sur sa peau. Ses soupirs en disent long sur l’appréciation de mon massage. Je me retourne alors un peu pour diriger mes mouvements vers le bas de son dos. Mes jambes sont alors très proches de son visage. Je vois ses yeux s’ouvrir par moment et je le devine me regarder, mon short est assez ajusté mais pas trop serré, mon boxer en dessous doit être visible lorsque je bouge de cette manière. La situation commence à me troubler aussi et je sens que je ne suis pas insensible à ces regards. Mes mains tournent et appuient sur le bas de son dos, allant du centre de la colonne aux côtés des reins et des hanches. De plus en plus fermement, j’appuie sur le bas de son dos, je suis de nouveau en extension et, les genoux toujours de son côté, je suis obligé de me cambrer presque pour atteindre le bas de son dos et les côtes. Furtivement je regarde vers lui et vois qu’il n’a plus les yeux fermés ...
    mais le regard fixé sur mes jambes, mes cuisses et, je crois même, mes fesses. Je veux pousser plus loin mon massage mais la serviette nouée à sa taille est serrée et m’empêche de continuer. Je vais lui demander si cela le dérange de l’ouvrir un peu ou de la retirer, mais avant même que les mots ne sortent de ma bouche, alors que mes mains sont tout à sa taille, il relève un peu le bassin et les fesses et se cambre pour me donner accès sous son ventre, comme pour me donner son accord sans qu’aucun mot n’ait été échangé. Alors je passe mes mains de chaque côté de sa taille et entreprends de défaire la serviette sous son ventre. Ce contact, très étrange, est à la fois très troublant et plein d’érotisme, pour lui comme pour moi, j’en ai la certitude en le fixant dans les yeux alors que je l’ouvre et étends la serviette maintenant simplement posée sur ses fesses. Alors qu’il repose ses fesses cambrées sur le lit, je perçois dans son mouvement une sorte de déhanchement qui me fait penser que son sexe est peut-être en érection et qu’il doit se replacer contre son ventre. Moi aussi je suis en début d’érection. Dans mon boxer, mon sexe est à l’étroit et s’étend sur le côté. Je ne pense pas que cela se voie mais dans ma position je ne suis sûr de rien. Je continue alors mon massage du bas de son dos, restant volontairement cambré et étendu à ses côtés. Je pourrais me déplacer pour me faciliter la tâche mais quelque chose me force à rester comme cela, un peu offert moi aussi. Je pousse ...
«1...345...10»