1. Une envie pressante


    datte: 11/07/2018, Catégories: hh, inconnu, voyage, voiture, facial, 69, hsodo, inithh, hbi, Auteur: Ludo11, Source: Revebebe

    retrouve à l’arrière de la cabine, étroite mais sympa avec la couchette bien rangée. Il s’appelle Thomas, il vient de Nantes et est marié lui aussi. Il se déshabille rapidement, j’hésite à sortir seulement mon sexe ou à me foutre à poil devant se mec, mais l’excitation me guide vers la mise à poil intégrale. On est nu, je m’allonge sur la couchette, sexe tendu, des frissons partout, il me félicite pour ma bite et qu’il aime lui aussi avoir le sexe lisse. Je regarde discrètement sa bite, bel engin aussi, plus court mais bien épaisse avec des couilles bien plus grosses que les miennes. Il commence à me branler, se penche et la je sens sa bouche entourer mon gland, ça y est il me suce, c’est bon, très bon même je me penche la tête en arrière et je ferme les yeux, je suis BI ! Il suce bien, pas un accroc, rien, belle pipe, je le regarde se caresser la bite, il bande dur, j’écarte les jambes en pliant les genoux, il descend vers mes couilles et les lèche, c’est divin je suis excité comme rarement je l’ai été, je lui tiens la tête, je lui dis que c’est bon, qu’il suce comme une chienne, je m’excite, il m’excite. J’écarte encore plus les jambes, les relève encore plus, je lui présente mon anus. Sans parole, on se comprend, il lâche ma bite et plante sa langue dans ma raie, il me lèche la rondelle, ça lui plait je le sais, il s’excite sur mon trou du cul avec sa langue, essaye de me pénétrer. Des paroles surprenantes sortent de ma bouche : — Bouffe-moi, doigte-moi, mets ton doigt, ...
    vas-y ! Il ne se fait pas prier, il glisse un doigt dans mon cul qui rentre sans problème, puis un autre tout aussi facilement, il les remue, il me pilonne tout en me suçant, c’est jouissif, j’aime ça j’adore. Sa bite ! Je veux sa bite, je lui demande de bouger : viens en 69, je veux te sucer moi aussi. Ça y est je suis bi, et j’aime ça, j’en redemande, je prends direct sa bite en bouche, bien grosse, j’ouvre entièrement, petit gout excitant, il est sur moi, je le suce, relâche sa tige, je fais aller ma langue sur ses grosses couilles lisses, je lui caresse son petit trou, me lèche les doigts et lubrifie son anus. On s’acharne tous les deux comme des salopes avides de bites, on se doigte, on se suce, on se lèche. J’ai deux doigts dans son cul, il en a trois dans le mien, je gémis comme une femme, je sens que la jouissance arrive. — Je viens, je viens ! Tout en continuant à le doigter, je crie ma jouissance, je convulse presque, je jouis dans sa bouche qu’il n’a pas retiré. C’est trop bon, j’ai des spasmes à chaque décharge de sperme. Ses doigts sont toujours plantés dans mon cul et sont toujours aussi actifs, jamais je n’ai joui aussi fort, je reprends sa bite et le suce énergiquement, je suis en rut, d’un coup je me dégage de ma position, le regarde dans les yeux, il est excité comme moi, sa bouche est pleine de mon sperme, ça m’excite, il m’excite, je me mets à quatre pattes et lui dis — ENCULE-MOI FORT ! Sans attendre avec un grand sourire, il prend une capote et la met sur ...