1. moi, Raymonde, mamie gourmande et cochonne (1)


    datte: 11/07/2018, Catégories: Inceste, Auteur: tardemars,

    voir, mes chéris ? Ils ont ouvert des yeux ronds de surprise - Tu rigoles ou quoi, là mamie ? - Non pas du tout ! Si vous voulez je vous montre tout. Et sans attendre leur réponse, j'ai soulevé ma jupe. Ils avaient alors ma chatte devant les yeux. Une chatte de mamie, certes, pas aussi jolie que celle d'une jeune fille de 20 ans, mais jolie chatte bien entretenue quand même, bien appétissante. Comme ils étaient puceaux, qu'ils n'en avaient pas beaucoup vu dans leur vie, ils n'allaient pas se plaindre.. Je me suis alors allongée entièrement nue sur leur lit, à côté d'eux, et je les ai laissé me caresser où ils voulaient. Ils étaient très curieux de savoir comment c'était fait, une mamie. Ils ont commencé à écarter mes lèvres pour explorer ma chatte, mettre les doigts où ça leur plaisait. Bien sûr vous vous doutez que ça ne les laissais pas insensible. Je devinais leur sexe, qui durcissait à travers leur pyjama, et je ne pouvais que constater leur excitation. Alors je leur ai dit : - Bon allez mes chéris, montrez moi ça ! Il n'y a pas de raison qu'il y ait que mamie qui soit toute nue ! ...et pour la première fois j'ai descendu leur pyjama, mettant à l'air libre trois belles queues. Ce fut une jolie surprise : je ne les avais pas vu grandir : pour moi c'était toujours mes petits enfants que je faisais sauter mes genoux ...Alors je ne m'attendais pas à trouver ces beaux organes de mâles vigoureux. Là j'avais devant moi trois belles bites d'hommes bien dures ! - ho, c'est bien ...
    ça ! Allez laissez mamie s'occuper un peu tout ça ! Vous auriez du voir leur air stupéfait lorsqu'ils m'ont vu prendre leur queues dans mes mains, et commencer à les caresser avec toute ma douceur et mon habilité. Ils étaient tous les trois debout, leur organe dressé devant moi, et n'en revenaient pas de voir leur mamie s'occuper si bien d'eux. Je passais ainsi de l'une à l'autre, faisant bien attention d'être équitable entre eux. Je m'étais mise à genoux devant eux, et d'abord un peu délicatement pour ne pas les brusquer j'avais pris leur queues dans ma bouche. Je les ai sucé à tour de rôle avec plein douceur. Puis j'y suis allée plus énergiquement, j'ai enfoncé leurs queues tout au fond de ma gorge. Je les pompais comme une affamée. Quel délice d'avoir ces belles queues pour moi ! Mes petits fils étaient consternés mais émerveillés par tant de plaisir prodigué par leur mamie gourmande...Ils se sont ainsi laissé sucé à tour de rôle avec un plaisir incroyable. Après un moment de ce traitement, je me suis relevée pour soulager un peu mes pauvres genoux. Mais j'avais aussi une autre idée derrière la tête. J'y avais réfléchi depuis un moment : j'avais bien envie d'aller jusqu'au bout... Je me suis allongée sur le lit et j'ai écarté grand les jambes, offrant ma chatte à leurs regards ahuris. Ils l'avaient bien vue, avaient bien joué avec, mais là il s'agissait d'une chose sérieuse que je leur proposais : devenir des hommes pour de vrai, me pénétrer...Je me disais que ça serait un ...