1. moi, Raymonde, mamie gourmande et cochonne (1)


    datte: 11/07/2018, Catégories: Inceste, Auteur: tardemars, Source: Xstory

    magnifique cadeau pour eux que de leur offrir de perdre leur pucelage avec moi. - Allez, mes chéris, à vous. Montrez un peu à votre vieille mamie ce que vous savez faire, venez mettre un peu votre queue dans mon jardin secret ! (jardin que j'avais eu le soin de garder un peu broussailleux quand même : les poils chez les mamies, c'est bien le minimum qu'on s'attend à trouver...Et j'avais raison : ils ont adoré !). Ils se regardaient entre eux pour savoir lequel des trois allait le premier me baiser. Je n'ai pas attendu qu'ils se décident pour attraper Kevin par la main. Même si je les aimais tous, ils étaient tous très gentil et affectueux avec moi, Kevin était l'aîné. C'était lui qui aurait le premier le plaisir de sentir sa queue en moi... Il était excité comme une puce. Je n'ai pas eu à forcer beaucoup pour le faire venir au dessus de moi et qu'il me pénètre... Avant qu'il ne comprenne bien ce qui se passait, sa queue avait pénétré mon vagin déjà bien humide. Quel plaisir de le sentir au fond de moi ! comme il bandait bien, mon petit Kevin chéri ! - Allez mon chéri, vas y, bouge, fais voir à mamie comment tu te débrouilles ! Suivant mes conseils, il se mit à faire des va et vient délicieux. Il regardait sa bite bien dure entrer et sortir de la chatte de sa mamie et avait l'air de ne pas en revenir... - C'est bien, ça ! Bravo tu es doué ! Il avait levé mes ...
    jambes en l'air, tenant mes chevilles dans ses mains vigoureuses, et m'envoyait à présent de grands coups de queue, à me démonter le bassin. J'ai failli lui dire de ralentir, de faire attention avec sa pauvre vieille mamie qui n'avait plus 20 ans... Mais non ! J'adorais trop ça, et lui aussi ! Quelle vigueur il avait, mon petit ! J'étais fière de lui !. J'ai quand même du l'interrompre avant qu'il ne jouisse. J'en voulais plus, de la queue, encore et encore ! Mais je voulais aussi essayer avec mes deux autres petits fils. - Allez, chacun à son tour ! A qui le tour ? C'est ainsi qu'à tour de rôle, tous les trois sont venus au dessus de moi pour me défoncer la chatte. Je leur ai donné plein de bons conseils, et comme ils avaient tous les trois de très belles queues, je me régalais vraiment ! Au bout d'un moment, je les ai rassemblés, debout autour de moi. Je voulais qu'ils jouissent dans ma bouche, goûter leur sperme. Je les ai sucé à nouveau jusqu'à ce qu'ils crachent leur semence. Je sentais leur sperme chaud couler dans ma bouche. En temps normal je n'aimais pas trop ça, avaler, mais là c'était mes petits fils, c'est pas pareil ! Leur sperme, c'était du nectar pour moi ! J'avalais tout goulûment, c'était le paradis ! - Je suis fière de vous, mes chéris ! - On recommencera, mamie ? - Mais bien sûr, mamie vous aime, vous savez ! - Nous aussi on t'aime, mamie !
«123»