1. Le récit de ma vie (4)


    datte: 16/07/2018, Catégories: Plus on est, Auteur: Gd_max,

    Chapitre 4 – Les récits de Camille : la nymphomanie de deux amies Tout le long de cette première année de faculté, et surtout au second semestre, j'avais l'habitude de voir Camille. C'était est une amie commune avec Lindsay. Je l'ai rencontré à la même époque que celle ci, c'est à dire au lycée. Nous avons partagés deux années ensemble, dans la même classe, mais les deux filles se connaissaient depuis beaucoup plus longtemps. Camille était dans une autre branche d'étude que la mienne et celle de Lindsay, donc nous nous étions perdus de vue. Un soir d'octobre, elle m'a proposé d'aller boire un verre. Nous nous sommes revu en décembre pour un resto entre amis. Et depuis ce jour là, nous nous réservions une soirée par mois. Le plus souvent au restaurant, parfois chez elle ou moi. Parallèlement, pendant un mois, on ne se parlait que peu ou pas, et toujours par sms. En fait, on profitait de cette soirée ensemble pour parler du mois passé, et de ce que l'on voulait faire le mois suivant. Comme on se connaissait depuis déjà plusieurs années, nos discussions portaient sur tous les sujets, et de plus en plus, sur le sexe. Je découvris surtout sa vie sexuelle, la mienne étant en pause depuis quelques mois. Après la soirée avec Noémie et Enzo, j'ai hésité à lui en parler, mais nous avions confiance l'un l'autre, et si elle me confiait tout, je pouvais lui confier ce moment de ma vie. C'est après ça que j'ai su qu'elle ne me confiait pas tout finalement. Après l'annonce de cette partie ...
    à 3, je me serais attendu à ce qu'elle soit étonnée, ou je ne sais pas, je trouvais que ça n'était pas banal. Mais en fait, c'est à partir de ce jour elle m'a vraiment confié toute sa vie sentimentale, et surtout sexuelle. Et elle n'était pas si classique que je l'imaginais. Ma petite soirée avec Enzo et Noémie ne pouvait pas l'effaroucher quand on sait ce qu'elle a vécu. Laissez moi vous exposer les conversations que nous avons eu, lors de nos rendez-vous mensuels cette année là. Il me faut en premier lieu vous décrire Camille. C'est une fille de 19 ans, assez grande, un peu plus d'1m70 je dirais, et très fine. Le visage fin, une petite bouche, les yeux marrons, et des cheveux bruns, coupés mi-long. Sa poitrine est en accord avec sa morphologie, puisqu'elle ne fait qu'un bonnet A. Je savais qu'elle avait déjà eu plusieurs relations, ses petits amis ne duraient jamais bien longtemps (depuis la rentrée de septembre, elle était déjà sortie avec trois mecs différents). Je pensais qu'elle ne tombait simplement pas sur « le bon ». En fait, elle aimait le changement. Comme toutes les femmes elle aimait les attentions, la tendresse, les mots doux. Mais elle adorait le sexe, et elle s'ennuyait vite de voir toujours le même lui être présenté. Elle me confia avoir perdue sa virginité à 13 ans, avec un garçon de 17 ans. Elle n'avait pas aimé cette première fois, son partenaire était inexpérimenté, elle avait eu mal, et n'avait pas eu beaucoup de plaisir. Elle le largua quelques jours ...
«1234...7»