1. A la découverte d’un monde inconnu. (10)


    datte: 16/07/2018, Catégories: Hétéro, Auteur: Pikatchu, Source: Xstory

    Chapitre précédent Julie a besoin de sa mère pour cette première fois, mais elle a franchi le pas : amoureuse, elle s’est offerte à Manu, qui a trouvé aide et réconfort auprès d’Alice. Chapitre 10 : Visite du prof de sport La matinée est déjà bien entamée ; la tête d’Alice apparaît dans l’encoignure de la porte de la chambre : nos deux amoureux se réveillent. Son regard coquin et son sourire jovial ne font qu’embellir son corps nu, enduit d’huile de massage parfumée au monoï. Elle leur apporte trois plateaux de petit déjeuner au lit empilés les uns sur les autres, copieusement garnis de viennoiseries, jus d’orange, café et chocolat fumants en leur donnant un doux baiser de maman aimante et attentionnée quelle est. — Coucou, mes petits chéris ! Bien dormi ? — Bonjour maman ! s’écrient-ils en chœur. Elle s’assoit en tailleur au pied du lit avec son plateau posé à côté d’elle et couve d’un regard maternel, doux et attendrissant ses chers petits devenus homme et femme cette nuit. Elle détaille les corps un à un, découvre le sexe de Manu encore endormi, fatigué d’avoir tant œuvré pour transformer l’adolescente qu’était Julie en femme. Alice s’attarde sur sa fille, sur le joli minou rose et imberbe qui a accueilli Manu, preuve de son amour pour lui. Julie détaille le corps huilé de monoï de sa mère, attirée par sa vulve. « Je suis comme maman, maintenant : moi aussi je l’ai fait. » Mais sa petite voix interne la reprend : « Non, Julie, tu n’as pas encore eu d’enfant ; donc tu ...
    n’es pas encore pareille. » Elle fixe sa mère dans les yeux, se cambre en faisant remonter sa poitrine, droite comme un I, les mains posées sur les genoux en position de yoga ; elle lui souffle un baiser qui traverse le lit et lui revient aussitôt. Les visages de Julie et Manu rayonnent de bonheur ; la tête remplie de belles émotions, ils veulent dire plein de choses mais les mots ne viennent pas. D’ailleurs, ils n’ont pas envie qu’ils viennent. Entre deux bouchées, Manu s’appuie en arrière sur son oreiller, la tête renversée, totalement immobile ; il revit et savoure cette nuit d’amour. Doucement, son sexe se réveille pour le plus grand plaisir des filles ; le regard gourmand, le sourire coquin, elles surveillent l’érection de ce membre en l’encourageant à se dresser encore plus par des mouvements de tête motivateurs et des « Allez allez ! » muets. Alice sort son téléphone de dessous sa serviette ; il est allumé. Elle tend à Julie. « Qu’est-ce qu’elle me fait ? » se demande-t-elle. Elle se découvre à l’écran, allongée sur le lit avec Manu. Nus, ils sont enlacés, joue contre joue. Un cœur masque le bas de leur dos à l’intérieur duquel ils peuvent lire : « Mes petits chéris. » Julie prend l’appareil, regarde, et passe en mode photo pour immortaliser la posture de son beau Manu. L’éclair du flash le sort de ses rêves ; il se relève. — Qu’est-ce qu’il y a ? — Rien, Manu ; ça va ? Elle lui prend le sexe, y applique quelques mouvements de va-et-vient, et s’adresse à l’engin en plein ...
«1234»