1. Un Week-end à Madrid (6)


    datte: 16/07/2018, Catégories: Entre-nous, Les hommes, Auteur: Titus13004, Source: Hds

    Quand je me réveille de cette sieste, j’ai la bouche pâteuse, une haleine de chacal, les cheveux en bataille et très mal au cul mais propre avec tout le chlore de la piscine, plus les douches à répétition, je décide d’en prendre une autre avec du savon, à poil dans la chambre, je ne remarque pas tout de suite que le type de la chambre d’en face me regarde et n’en perd pas une miette. Je bande comme depuis deux jours maintenant, le stimulant que j’ai pris en arrivant est vraiment puissant. Je file sous une douche presque froide et me savonne de fond en comble sans oublier de me faire un lavement intime, non sans mal d’ailleurs, le fait d’introduire quelque chose même de presque insignifiant me procure une légère brulure. Le type toujours à sa fenêtre en train de mater, je remarque au passage qui frotte sa main à sa bite. Je ne vais pas m’arrêter à ce genre de « provocation ». J’enfile une nouvelle tenue très décontractée bermuda et chemise blanche, birkenstock aux pieds, mon petit baise en ville toujours prêt. Il est temps de rejoindre Felipe, il se fait tard. Quand j’arrive devant la boutique, le rideau est à moitié fermé, j’attends sagement son arrivée, même si je me fais légèrement dragué par un monsieur d’un certain âge. Il est presque 21h30 quand il sort, il est beau, vraiment très beau. On s’embrasse puis nous partons vers un endroit qu’il veut me faire découvrir. « Alors ! Comment c’est passé ta journée ? » « Bien ! J’ai été au sauna avec un pote et je dois t’avouer ...
    que je suis assez fatigué, mais rien de grave, je suis à ta disposition pour cette soirée». Il enchaîne les questions sur cette après-midi, je ne sais pas quoi lui répondre, il faut dire que j’ai fait très fort, double pénétration et partouzes plus le reste, je ne sais pas comment il peut réagir Nous arrivons dans un resto près de la place d’Espagne, l’endroit est très sympa et bondé en ce Samedi soir. Nous sommes accueilli par un charmant mec d’environ 50 ans, il embrasse Felipe sur les joues et me présente. « Antonio, je te présente Sébastien un français, Sébastien, je te présente Antonio mon frère ». « Enchanté de faire votre connaissance ». « Moi aussi je suis enchanté de faire « TA » connaissance », je souris, on dirait que le tutoiement est de rigueur. Ils parlent vite et j’ai beaucoup de mal à comprendre, Antonio nous mène à notre table. Elle est proche d’une fenêtre qui donne sur la place, des bougies sont allumées et poser sur une nappe blanche, l’endroit est très romantique. Il y a des couples gays et hétéros et pas beaucoup d’enfants ce que j’apprécie par ailleurs. « Tu prends l’avion demain ? », « Oui à 15h ». « Comment s’est passé ton séjour ? », « Bien, très bien même ! ». Puis il entame un monologue, « Je suis content d’avoir fait ta connaissance, il y a longtemps que je n’avais pas pris autant de plaisir avec quelqu’un, aussi bien physiquement que mentalement, je dois t’avouer quelque chose, quand je t’ai vu dans la boutique, mon cœur a fait un bond dans ma ...
«123»