1. Douce fin de journée (1)


    datte: 09/08/2018, Catégories: Transexuels, Auteur: Lolasex, Source: Xstory

    J'ai pris pour habitude de coucher régulièrement avec l'un de mes collègues. Il a découvert les travestis grace à moi, et apprécie tromper sa femme avec moi depuis. Je suis toujours toute épilée pour lui, et mes jambes, mon petit cul et mon ventre sont toujours doux pour lui. Nous avons des relations sans préservatif, et sommes fidèles l'un à l'autre, nos femmes respectives incluses ;) Nous travaillons dans une usine d'électronique d'une vingtaine de personnes. De temps en temps, après le départ de tous nos collègues, je me change et joue à la secrétaire pour Cyril, mon collègue et amant. Mais la semaine dernière tout ne c'est pas passé comme d'habitude... Je m'étais fait belle pour Cyril. Il aime bien quand je ne suis pas trop provocante. Sexy et crédible il adore ;) J'ai donc enfilé une jupe mi longue moulante noire, des bas noirs très transparents, un string rouge, un top moulant rouge en dentelle, un chemiser noir transparent, une perruque noire au carré, et des talons noirs de 13cm. Maquillée comme une poupée j'ai joué notre scénario préféré : " Je suis employée comme secrétaire dans l'entreprise, et je cache à tous que je suis un travesti. Un soir en fin de journée, je reste pour finir quelques dossiers en retard. Seul reste Cyril qui travaille dans l'atelier. Je le rejoint pour lui donner un papier. Je marche doucement pour traverser l'atelier, face à lui, croisant mes jambes à chaque pas. Jje m'arrête devant lui la main sur mes hanches. Il tente d'abuser de moi et ...
    malgré ma résistance il découvre que je suis un travesti. Il me fait chanter pour coucher avec lui. " Cyril était assis sur sa chaise de travail, les jambes écartées, le pantalon baissé. J'étais agenouillée entre ses jambes en train de le prendre en bouche avec amour, tendresse et perversité (hihihihihi). Trop occupé à prendre du plaisir nous n'avons pas entendu notre collègue Fouad rentrer. Il avait oublié son téléphone portable et était revenu le chercher. Il nous surpris et me reconnu de suite. Nous étions morts de honte... Mais de suite Fouad nous a promis de ne rien dire s'il participait également. Il me fit me relever, puis me tourner pour caresser l'envers de mes cuisses. Il attrapa mes fesses avec ses mains et commença à les pétrir. Il me demanda de prendre Cyril en bouche en restant dans la même position, jambes tendues, croupe offerte. Je me baissa et me mis à sucer de nouveau Cyril, pendant que Fouad commença à fesser la croupe que je lui tendais. Doucement au départ, puis de plus en plus fort. Finalement si fort que je lui demandait d'arrêter. Mais il ne l'entendait pas comme ça. Il me gifla et me fit m'accroupir sur le sol. Il baissa son pantalon et son caleçon, puis m'enfourna son sexe encore mou dans la bouche. Puis me gifla encore, et encore pour que je m'applique, en m'insultant de sale petit pédé. Cyril préféra partir et me laissa entièrement à Fouad. Fouad me baisa littéralement par la bouche, puis me jeta au sol. Par devant, les jambes écartées il a tenté de ...
«12»