1. Doigt d'honneur 2-01


    datte: 10/08/2018, Catégories: Anal, Partouze, Mature, Auteur: Shakinspire,

    Un an a passé… Mon épouse et moi avons repris une vie normale, ma fille, suite à ce viol est devenue lesbienne, elle a fait la connaissance de Justine, une jeunette qui a 22 ans, une véritable poupée tant par la taille que par les mensurations, nous l’aimons beaucoup. Un samedi soir alors que nous regardons la télé, un flash information passe en boucle, trois prisonniers se sont évadés de la prison de Loos où ils étaient détenus suite à de nombreux cambriolages, nous avons la stupéfaction de reconnaître trois des motards qui nous avaient attaqués l’année précédente. Nous allons nous coucher vraiment perturbés, ma femme qui n’arrive pas à s’endormir prend un somnifère, quant à moi je veille tard dans la nuit. Je suis réveillé par une sensation de présence et j’ai à peine ouvert les yeux que je suis ébloui par une lampe de poche, avant que je ne puisse réagir, je me retrouve avec un chiffon dans la bouche, qui s’avérera être la culotte de mon épouse et je suis ligoté sur le lit les mains derrière le dos. La lumière s’allume et je reconnais devant moi Jimmy, le chef des motards. A ses côtés se tient Robert celui qui a frappé ma fille, que tout le monde appelle Bob et derrière, Miguel, le grand costaud un peu demeuré. Ils avaient gardé notre adresse et ne sachant où se réfugier après leur évasion, ils ont choisi notre maison où personne ne viendra les chercher. - Comme on se retrouve ! Mon épouse dort toujours de l’autre côté du grand lit qui fait 180 de large ; Jimmy soulève ...
    la couette et sourit de plaisir en retrouvant le large derrière d’Annabelle qu’il a défloré l’année précédente. Il faut dire qu’elle dort sur le ventre et qu’elle ne porte qu’une légère nuisette laquelle a remonté et découvre largement son cul magnifique. - Ça fait plaisir de revoir une tête connue ! dit-il en commençant à se déshabiller. - Elle avait un sacré tempérament ta bonne femme, je vais voir si elle en a toujours autant Il me repousse sur le bord du lit et vient se coucher entre nous deux, il mouille ses doigts et glissant sa main entre les cuisses d’Annabelle, il commence délicatement à lui masser l’abricot. Pendant longtemps il ne se passe rien, il remouille ses doigts, insiste arrive à les glisser dans l’entrée de la fente, ma femme dort toujours mais dans son sommeil, elle pousse des petits grognements, je connais ces manifestations, j’ai l’habitude de la réveiller de cette façon ! Les doigts se font plus insistants, elle doit commencer à lubrifier parce qu’ils sont maintenant complètement rentrés et il la masturbe carrément, les grognements se sont changés en petits jappements, il n’attend pas plus longtemps pour se coucher sur elle et la pénétrer, elle crie dans son orgasme, elle adore se faire réveiller ainsi et ses feulements me font toujours un effet monstre. Personnellement je bande comme un taureau, que celui qui n’a jamais eu le fantasme de voir et d’entendre sa compagne se faire baiser à ses côtés me jette la première pierre ! Jimmy ne se retient pas ...
«123»