1. De fantasme à réalité, un weekend candauliste (2)


    datte: 10/08/2018, Catégories: Dans la zone rouge, Auteur: Anonymous10,

    De retour à l’hôtel, Claire se revêtit d’une lingerie sobre mais terriblement sexy Bas, string dentelle noir, mais comme à son habitude, ses seins bien fermes à nus. Un trait de maquillage et du rouge à lèvre pour dessiner ses délicieuses lèvres. Elle resta ainsi sur le lit à regardé la TV dans notre chambre d’hôtel, cela m’excitait terriblement et je n’avais qu’une envie c’est de lui faire l’amour, mais elle refusa mes avances en me disant que ce soir serais très spécial 20h, Daniel frappa à notre porte, Claire lui ouvrit. Il sortit d’un sac une bouteille de champagne et 3 flûtes. La tenue légère de Claire le faisait déjà bander et nous pouvions deviner à travers son pantalon une belle érection. De mon côté j’étais curieux de ce qui allait arriver, je n’y croyais pas vraiment et j’étais à la fois frustré mais excité. Après quelques gorgées de champagne, Claire ce mis à genoux devant Daniel, mais face à moi pour je ne perde pas une goutte de la scène Elle dégrafa son pantalon et laissa surgir un sexe bien dur. Claire commença à lécher son gland puis toute la verge de Daniel jusqu’au couilles en remontant lentement avant d’engloutir son gland. Le rouge à lèvre de ma femme sur ses lèvres entourant ce chibre lui donnait un air de salope incroyable. Par moment elle me regardais droit dans les yeux, avec envie et délectation. Comment ma Claire, habituellement si réservé et prude, est devenu en l’espace de quelques heures une belle salope ? Je bandais bien dur et j’avais le cœur ...
    qui battait à 100 à l’heure. Daniel lui, savourait son champagne pendant que ma femme lui prodiguait cette superbe fellation, comme si la situation était habituelle pour lui. Après un moment qui me sembla une éternité, Daniel demanda à Claire de se mettre à quatre pattes sur le lit. Il l’observa, joua avec ses seins, puis saisie un téton et le tira très fort, ce qui arracha un cri à ma femme. Je voulu intervenir mais Daniel me regarda d’un air supérieur et intimidant en me disant de simplement regardé comment ma salope de femme était en réalité une chienne bien docile. Je le laissai faire, ayant un peu d’appréhension pour la suite des événements Ma femme qui habituellement refuse toute soumission était devenu le jouet sexuel de cet homme que nous ne connaissions à peine. Daniel continua son douloureux traitement alternant entre le téton gauche et le téton droit. Claire était partagé entre douleur et excitation. Il lui claquais les fesses et introduisait quelques doigts dans son intimité. Par moment il approchait sa verge des lèvres de Claire pour se faire sucer, et lui appuyais la tête pour mieux introduire son sexe dans cette petite bouche accueillante. Il avait un langage cru, que je n’avais jamais osé avec ma femme : « Va y suce moi petite chienne, lèche moi les couilles, tu es une belle petite pute toi, tu aime la bite n’est-ce pas ? » Claire n’avait pour seule réponse un bruit de succion et de gorge profonde laissant couler de la salive sur le chibre de cet homme. Moi je ...
«12»