1. Jasmine : princesse et salope (6)


    datte: 10/08/2018, Catégories: Partouze, Auteur: Severine45, Source: Xstory

    Suite : Les jours qui suivirent furent chargés pour Jasmine. Elle retourna à l’APJ à plusieurs reprises, subit de nombreux châtiments et humiliations pour briser toute envie de rébellion chez elle mais aussi pour l’endurcir, la préparer à une vie de soumission. Elle dût aussi, pour la première fois, se masturber devant toute la classe. Lors de cette première expérience en public, elle eut beaucoup de mal à se faire jouir. Il lui fallut fermer les yeux et s’imaginer seule, dans les bras de son maître, pour arriver à atteindre l’orgasme. Elle fut surprise que penser au Génie la fasse jouir ainsi tandis que l’image d’Aladin ou d’un autre homme ne lui est même pas venue. Elle dût renouveler cette expérience une nouvelle fois le lendemain, mais cette fois, c’est une des professeures, une très belle femme d’environ 45 ans qui se chargea de la branler. Ce contact si intime avec un étranger autre que son maître, totalement inédit pour elle, la bloqua d’abord. Elle ne parvint ni à mouiller, ni à éprouver le moindre plaisir. Sa prof décida alors de l’exposer, comme la semaine dernière, à une scène de sexe intense entre une élève et un superbe esclave, ce qui l’excita profondément, ainsi que les autres élèves présentes. Ce cours se finit en orgie durant laquelle toutes les élèves se masturbèrent devant la scène de sexe et Jasmine fut caressée par sa prof durant de longues et savoureuses minutes. Cette dernière, manifestement très excitée par la situation, se déshabilla et se fit elle ...
    aussi jouir, s’écartant ainsi du professionnalisme pourtant réputé de l’école. En privé, la relation entre elle et son maître suivait son cour Elle n’acceptait toujours pas de relation sexuelle mais se libérait un peu plus tous les jours. Les fellations et branlettes qu’elle prodiguait au Génie étaient quotidiennes et lui prenait un plaisir immense à la lécher, la doigter pour la faire jouir. Et, pour le plus grand bonheur du Génie, elle n’était en aucun cas dégoutée par le sperme. Elle acceptait les faciales, elle avalait des gorgées entières de foutre sans rien dire et aimait se promener dans la maison avec le sperme de son maître sur sa poitrine. Cette attrait pour la semence masculine contrastait beaucoup avec son rejet du sexe mais s’expliquait par le fait d’avoir grandi à l’écart de la société « normale ». Une princesse se devait d’être vierge et pure pour son mariage mais on ne lui avait rien dit à propos du sperme. Ce n’était ni mal, ni dégradant C’était naturel, ça donnait la vie ! Son entrainement avançait donc doucement, peut-être trop doucement au gout du Génie. En tout cas c’est ce qu’il se disait en analysant la situation ou lorsqu’un garde de Jafar venait lui apporter de l’or en lui faisant comprendre que le Sultan aimerait enfin voir des résultats. Par contre, lorsque Jasmine le suçait avec plaisir et application, il se voyait passer l’éternité ainsi avait de plus en plus de mal à se faire à l’idée d’abandonner bientôt SA princesse. Coté travail, Jasmine se ...
«1234»