1. Adultère vite fait bien fait


    datte: 10/08/2018, Catégories: Entre-nous, Hétéro, Auteur: Anibelle,

    Depuis qu’ Alain m’avait fait ce mauvais coup dans la voiture où j’ai sucé un homme comme si j’étais une putain, j’avais refusé de nouvelles rencontres avec lui , ce type voulait me faire tapiner , moi une femme mariée . Il m’avait bien expliqué que j’étais le type de femme que les hommes aiment, moitié bourge moitié pute et que mon cul était une mine d’or. Cette fois-ci, je n’avais pas succombé aux vices de cet individu. Ça faisait une semaine que je n’avais plus entendu parler d’Alain et je ne voulais plus entendre parler de lui. Je faisais mes courses quand je ressentis un truc bizarre, je regardais autour de moi et découvris qu’un homme me suivait et me matait comme un dingue. C’était un homme bien habillé, de la cinquantaine plutôt bel homme. Il semblait très intéressé par mes jambes et par le reste aussi je suppose. Mes fantasmes de salope remontaient à la surface, j’avais passé des jours à les chasser, me dire que je ne devais plus penser à d’autres hommes , juste à mon mari et voilà qu’il venait de rallumer le feux qui couvait en moi, chassez le naturel il revient au galop. Je fantasmais déjà, une envie irrésistible montait en moi , je me courbais un peu plus que le raisonnable pour prendre des articles situés en bas de gondole . De cette façon je lui offre une vue sur mes cuisses, il peut voir que je porte des bas et si je force un peu, il pourrait bien voir que je ne porte pas de culotte. Après plusieurs tentatives ,je pense qu’il avait peut voir ce que je voulais ...
    lui montrer, mes fesses , un sourire malicieux de lui m’avait fait comprendre qu’il avait bien vue . Je répondais par un petit sourire coquin et enjôleur et me dirigeais vers le rayon lingerie, c’était carrément une invitation que je lui faisais. Je regardais les portes jarretelles, ça excite les hommes ce genre d’article, l’homme s’approcha de moi et m’adressa la parole. Très beau choix madame, il pourrait orner avec grâce ce magnifique petit fessier que j’ai eu le privilège d’admirer. Je me sentais rougir, j’avais honte mais j’aime montrer mes fesses. Il regardait quelques modèles et me donnait son avis comme s’il était mon mari . Il s’était rapproché de moi , il me collait au dos , il me fit un bisou dans le cou . J’adore les hommes directs et entreprenants , j’inclinais la tête pour mieux lui offrir mon cou , une avalanche de bisous terminait de me convaincre de ses intentions. Nous étions seuls dans ce rayon, il me tenait par la taille , je tournais ma tête vers lui et il s’empara de mes lèves . Qu’elle moment merveilleux, celui de se donner à un inconnu pour la première fois. Nos bouches se mélangeaient, je sentais son sexe gonfler contre moi , une main était sous ma jupe , il me caressait . Il me dit à l’oreille, si nous allions essayer ces jolis dessous dans une cabine. Comment pouvais-je résister , je me sentais désirable incapable de refuser et fis un petit oui de la tête, rien de plus. Il me prit par la main et je le suivais docilement, comme s’il m’avait envoutée. ...
«123»