1. Yuan : la suite avec Emna, la fin avec Jean


    datte: 13/08/2018, Catégories: ff, fbi, asie, Collègues / Travail, essayage, Collègues / Travail, amour, Voyeur / Exhib / Nudisme, noculotte, BDSM / Fétichisme, fmast, intermast, Oral, 69, fgode, fdanus, jouet, confession, Auteur: Tortue675,

    Résumé :Yuan et Emna sont maintenant très proches. Elles se confient l’une à l’autre. Emna vient de lui raconter son expérience de relation tarifée, qui a beaucoup émoustillé Yuan. Elles attendent l’arrivée de Xavier, le sex-friend d’Emna. La soirée n’est pas finie, c’est sûr. De toute façon, elle aura changé à jamais la vision de la petite Chinoise. L’histoire qu’Emna vient de raconter m’a assez perturbée. Certes, elle m’a terriblement excitée, elle a su raconter son aventure de manière fluide, intense, détaillée et desservie par sa voix très douce. Elle aurait pu raconter les pires atrocités que cela aurait sonné terriblement sensuel. Le fait d’imaginer qu’Emna s’était laissé aller à la tentation, qu’elle avait vendu son corps me choque. J’ai encore la vision des prostituées très stéréotypée. Des filles tenues psychologiquement par des hommes qui les forcent, par je ne sais quelle astuce. Des filles souvent droguées qui doivent payer leur dose, et tout ce genre de clichés servis et resservis dans les médias. Je n’arrive pas à imaginer qu’une déesse comme Emna puisse se vendre. Je n’ai pas un regard très prude sur mon corps. Je ne suis pas très délurée non plus. Disons que je n’en montre que le minimum mais je sais me laisser aller avec les gens très proches que j’ai pu côtoyer. Vendre son corps m’a toujours paru étrange et je n’ai jamais su me faire un avis sur ce sujet. Emna est à quelques centimètres de moi, sur ma gauche. On est toutes les deux sur le canapé, toujours ...
    dans nos charmantes robes de soie qui ne couvrent que peu de choses. Elle a sa tête sur mon épaule et sa main se balade sur ma cuisse dénudée. Je réfléchis en me laissant aller, me laissant faire par ces douces caresses, divines devrais-je dire. Soudain elles se font plus intenses, plus directes. La main d’Emna part vers l’intérieur de ma cuisse, vers mon entrejambe. Elle sait que je suis excitée, mon humidité ne fait aucun doute. Des gouttes de cyprine sont même tombées sur la couverture du canapé. Ses doigts remontent mes lèvres boursouflées d’excitation, cette caresse me donne des sensations indescriptibles à travers tout mon être, j’ai l’impression que mon cerveau va se déconnecter et me laisser aller à nouveau dans de terribles situations. Lorsqu’elle titille mon clitoris, j’en ai des étoiles devant les yeux. Il fait toujours chaud dans la pièce, la douceur du contact de la peau de mon amie sur mes sens surexcités me fait perdre raison. Je ne peux y résister. Et lorsqu’Emna continue ses caresses et commence à approcher sa tête de mon bas-ventre, je sais que je vais repartir pour un nouveau round de sensations. Sa langue passe sur ma minette, recueille ma mouille, et directement elle insère un doigt dans mon intimité. Les préliminaires sont réduits à néant vu l’état de mon vagin qui ne demande que de l’attention et n’en peut plus d’attendre. Dans cette position, Emna est sur le côté, sur les genoux, les fesses à l’air. Je m’allonge, elle suit mon mouvement et j’attrape sa ...
«1234...11»