1. Souvenirs de Barcelone


    datte: 14/08/2018, Catégories: fhhh, grp, inconnu, Collègues / Travail, boitenuit, voyage, fsoumise, Voyeur / Exhib / Nudisme, double, Partouze, fsodo, init, confession, extraconj, boitenuit, Auteur: Crazy Désir,

    Je suis commerciale dans une société de négoce international et je voyage souvent avec mon patron. Nous étions à Barcelone. Après avoir dîné, nous sommes allés nous promener sur la Rambla pour prendre un verre. Et là, il me dit : — Vous savez qu’à Barcelone, il y a des bars à strip-teases, des clubs échangistes, un musée du sexe ?— Des clubs échangistes ? lui dis-je, je ne sais pas comment ça se passe là-dedans ! Ça ne vous gêne pas de m’y emmener, juste par curiosité ? Ni une, ni deux, il trouve un club à deux pas, ce qui m’a permis de constater qu’il était apparemment un habitué. Le sexe étant pour moi un produit de consommation, j’y allai d’un pas assuré, toute excitée de découvrir ce qu’était un club échangiste. Je ne saurais dire quel était le nom du club, mais l’ambiance était au rendez-vous ! J’ai eu l’impression d’entrer dans un bar normal, à première vue Nous nous sommes installés au comptoir et mon patron nous a commandé deux Margarita, puis deux autres. L’alcool aidant, assise sur le bord de ma chaise de bar, je scrutai attentivement l’endroit et là, sur la piste de danse, je découvris des couples dénudés qui se frottaient entre eux, s’embrassaient langoureusement, se touchaient Le spectacle était excitant et je commençai à sentir mes seins se durcir d’envie, ma petite chatte me chatouiller et mon clitoris se gonfler de désir. Par réflexe, je mis ma main sur mon sexe et commençai à me caresser sur mon tabouret, ce qui n’échappa pas à mon entourage et encore moins ...
    à mon patron qui me dévorait des yeux. J’appréciai d’être observée de la sorte Sentir des regards se poser sur moi fit monter d’un cran mon excitation. Je pris mon accompagnateur par la main et l’emmenai dans un petit salon aux lumières tamisées. Ses mains m’attrapèrent les hanches avec fermeté, et il me fit m’asseoir sur une table basse tandis que lui s’installa dans un large fauteuil me faisant face. J’étais brûlante et il le savait ! Je me caressai en bougeant au son de la musique. J’attendis avec impatience qu’il aille plus loin. Il se leva tout à coup, déboutonna mon chemisier puis m’effleura les seins de ses mains, ce qui fit encore monter le désir J’avais envie de lui et comme il ne se déshabillait pas, je mis ma main sur son sexe pour lui montrer combien j’avais hâte de sentir la puissance de son membre. Il baissa sa braguette et sortit sa queue, dure à souhait ! Je la pris dans ma bouche et me délectai au contact de cette queue ronde toute mouillée. J’allai et venai avec mes lèvres, faisant rouler son gland sur ma langue ; je lui malaxai doucement les couilles et les léchai tour à tour. Il me dirigea la tête à son rythme et j’adorai ça. Il me bascula sur la petite table, enleva ma jupe et commença à mordiller mon sexe à travers mon string Hummmmm, quel plaisir ! Je fermai les yeux en me laissant aller à mes fantasmes. Ses doigts pénétrèrent ma fente et me caressèrent, jouant avec mon clitoris, descendirent un peu plus vers mes fesses J’étais trempée et ça en devenait ...
«123»