1. Elle m'a conquise


    datte: 21/08/2018, Catégories: f, ff, Collègues / Travail, fsoumise, fdomine, intermast, Oral, init, initff, Auteur: Lucia,

    Je m’appelle Christelle et depuis quelque temps ma vie a changé. Depuis une dizaine d’années, je vis avec un homme avec qui j’ai deux enfants. Et puis, un jour au travail, j’ai rencontré Louis avec qui j’ai eu une aventure. Mais hélas, cette aventure devenant trop sérieuse, j’y ai mis fin. Néanmoins, Louis m’a fait redécouvrir les joies du plaisir. Avec lui, j’étais vraiment prise et je me sentais de nouveau femme. Quelques semaines après notre séparation, l’envie de refaire l’amour autrement qu’avec mon homme (cinq minutes chrono) m’a repris. Il y a, au bureau, un nouveau collègue qui me plaît bien. Bien qu’âgée de 35 ans, mon physique est encore attrayant. Doucement et sûrement, j’essaie de me rapprocher de lui. Dans son bureau, il y a aussi Mélanie, une jeune femme de 29 ans. Elle est grande, blonde, très féminine, une jolie concurrente en somme. Un peu paniquée par cette jolie adversaire, je décide de devenir amie avec Mélanie. D’emblée, elle me dit qu’elle n’est pas intéressée par Marc, notre nouveau collègue. Elle se propose même de m’aider pour l’approcher. C’est ainsi qu’elle m’invite un après-midi à les rejoindre pour le café. Je prends mon café et m’assois près de Marc, ayant Mélanie en face. — Alors Marc, la vie à Périgueux te plaît ?— Ça va, la ville est jolie mais il n’y a pas beaucoup d’endroits pour sortir Mélanie répond : — Tu sais, Christelle connaît tous les coins sympas. Demande-lui de t’emmener. En entendant ces mots, je lui souris. Quel ascenseur elle ...
    m’envoyait ! Je propose alors de sortir vendredi soir. En me levant, je demande à Mélanie de passer deux minutes dans mon bureau. Je ferme la porte et lui prends la main. — Merci, tu m’as offert un rencard en moins d’une minute.— Tu sais, ce n’est pas difficile, c’est un homme et tu es plutôt jolie.— Merci, que puis-je faire pour te remercier ?— Viens manger avec moi demain midi ! Le lendemain, à midi pile elle est devant la porte de mon bureau. — Allez viens, je t’invite chez moi. Chez elle, c’est un joli appartement dans le centre, très bien décoré. Je constate qu’elle vit seule. Elle a préparé un vrai repas de fête. Je lui dis : — Tu as dû y passer du temps Tu sais, tu pouvais faire plus simple.— J’avais envie de te faire plaisir. Elle est aussi très bien habillée, en tailleur noir, avec un joli chemisier blanc ouvert juste ce qu’il faut pour qu’un homme puisse imaginer la suite. Moi je suis juste en jeans avec un pull difforme. J’ai un peu honte. — Si j’avais su, je me serais mieux habillée, lui dis-je en lui souriant.— Tu es très bien comme ça. Moi je regarde surtout ton sourire Alors, inconsciemment, je lui fais un sourire. On se met à table, on mange et on boit gaiement. Elle me pose plein de questions, sur mon compagnon, sur mes enfants. Elle semble ravie que ça ne marche plus avec mon mec. — Oui, comme ça une belle femme est de nouveau disponible ! Je lui souris à nouveau. Je réalise que je passe un bon moment et que je n’ai pas envie de retourner travailler. En prenant ...
«123»