1. Philippe, le mari candauliste et Olga, l?épouse hypersexuelle (44) : Un début de vacances prometteur


    datte: 12/09/2018, Catégories: Plus on est, Auteur: Olga T, Source: Hds

    Après trois textes d'introspection sur mon hypersexualité, je reviens, comme je l'avais promis, aux récits sur ce que nous avons vécu, cette fois sur la période plus récente, c'est-à-dire depuis la reprise de notre vie commune Philippe et moi. Je commencerai par une série de textes sur nos vacances 2014. Comme je l'ai déjà expliqué, depuis la reprise de notre vie commune, Philippe et moi avons fixé des règles pour vivre mon hypersexualité et son candaulisme, mais en protégeant notre famille, notre réputation et sans nous mettre en danger. Les moments où je suis offerte à d'autres hommes sont bien plus rares qu'à l'époque de Rachid, où cela était quotidien et intensif. La période des vacances est naturellement un moment propice. Je raconterai ultérieurement notre séjour en Tunisie au printemps 2015, qui fût particulièrement chaud. J'ai déjà expliqué ce qui s'était passé en 2016 en Grèce (récit n°17) où je m'étais offerte à N. et où Philippe avait rencontré Théodora. Double rencontre qui avait dépassé le cadre candauliste et a bien failli à nouveau détruire notre couple, qui a été sauvé parce que j'ai accepté, de mauvaise grâce j'en conviens, la place de Théodora. C'est aussi cette aventure qui, ultérieurement, a débouché sur un heureux événement qui s'est déroulé en novembre dernier. Prenons les choses dans l'ordre : le premier grand moment de notre pacte candauliste eut lieu dès les vacances 2014, quelques mois après que nous ayons pu nous remarier Philippe et moi. ...
    S'accorder un petit break à deux est important dans un couple, et, en ce qui nous concerne il l'est particulièrement quand il s'est privé, pendant des mois, de vivre ses fantasmes candaulistes et mon hypersexualité. Alors nous sommes partis au soleil. Ces vacances, Philippe et moi nous étions arrangées pour les passer sans les filles : Lucie, l'ainée, alors âgée de 5 ans, avait été confiée à Christine, Leila, 3 ans, était avec Hassan son père et Sofia, notre bébé de quelques mois était confiée à sa marraine Agun. Certains diront que je suis une mère indigne mais nous voulions, Philippe et moi, n'être que tous les deux. L'objectif était de m'offrir, de nous offrir un maximum de plaisir. Cela s'est donc passé en France, à l'été 2014. Nous avons donc réservé un emplacement au bord de l'Océan pour deux semaines. Cela faisait longtemps qu'on voulait refaire du camping. J'aurai préféré qu'on prenne un gîte mais Philippe m'a répondu qu'on était encore assez jeune pour faire du camping et que ça nous rappellerait de bons souvenirs. Une fois sur place, nous avons été un peu déçus de découvrir qu'aucune des plages à proximité immédiate ne tolérait le naturisme. Nous avons donc commencé tranquillement, avec des bains de soleil. Je faisais quand même de temps en temps du topless. A part quelques parties de jambes en l'air sous la tente ou dans les douches du camping, rien de très dépaysant. Nous n'étions pas venus pour cela, mais pour compenser toute la maîtrise que nous imposions tout au long de ...
«1234»