1. Symphonie en noir et blanc à quatre mains


    datte: 12/09/2018, Catégories: ffh, couleurs, Voyeur / Exhib / Nudisme, Voyeur / Exhib / Nudisme, Oral, nopéné, initff, fsoumisaf, Collègues / Travail, Auteur: Sergefra, Source: Revebebe

    Résumé des épisodes précédents : J’ai rencontré Florence, une très belle trentenaire blonde mariée, au Grand Palais. Je lui ai donné un premier rendez-vous au Petit Palais, puis nous avons poursuivi notre découverte à la Cité de l’Architecture où nous avons sympathisé avec Betty, une magnifique Afro-américaine. __________________ Sur Whatsapp, Betty nous a invités à la voir chanter à l’Opéra Garnier ; c’est en effet une cantatrice assez connue. Nous devons la rejoindre dans sa loge à l’issue du spectacle. J’ai réussi à rester assez sage auprès de ma blonde pendant la performance ; quelques attouchements furtifs seulement pour mettre les sens en éveil. La salle s’est vidée et nous avons rejoint le couloir menant aux loges. Nous frappons à la porte. Florence a décidé cette fois de prendre aussi la plume pour écrire ses sensations. — Come in ! Entrez, mes amis. La loge est assez vaste ; éclairée avec goût, elle donne beaucoup d’intimité. Un miroir court le long du mur principal, un assez vaste canapé occupe le mur en face. Une musique classique au son très pur emplit la pièce. Betty sort du frigo une bouteille de champagne et me la tend. Elle s’appuie en arrière sur le guéridon et me tend sa coupe à remplir. Je sers ensuite Florence debout au milieu de la chambre et finis par moi. J’attends debout. Il m’a servi un verre. Je sais que je vais être leur jouet ! L’autre jour au musée, j’ai pris plaisir à être découverte en pleine action charnelle. Là, c’est en toute connaissance ...
    de cause que je me plie aux désirs de Serge et de Betty ! Le côté exhibitionnisme est une nouvelle facette de mes désirs ! Je sais que j’aime cette domination de Serge ! C’est nouveau aussi mais j’y prends un tel plaisir et aujourd’hui je touche du doigt le désir d’être montrée à l’autre ! Je ne sais pas qui va assister à mes ébats, qui va agir ! Qui va me donner du plaisir ! Les yeux, ou le corps ? Rien qu’à l’idée les pointes de mes seins se tendent, je sens un fourmillement au niveau de mon ventre ! Le savent-ils seulement eux-mêmes ? — Come on, Flo, viens. Betty a posé sa coupe à ses côtés et fait signe des doigts à Florence de se rapprocher. C’est elle qui prend l’initiative ! Florence hésite un instant et obtempère. Je m’approche lentement. Langoureuse, elle prend ma coupe et la pose à côté de la sienne sur un guéridon. Elle ne me quitte pas des yeux ! Oserai-je l’embrasser ? Betty lui prend sa coupe et la pose de l’autre côté. Elle passe ensuite une main dans son dos, puis remontant sur sa nuque, la rapproche de force ; elle noue ses jambes autour de sa taille pour la rapprocher encore plus. Elle la fixe intensément des yeux et approche sa bouche de la sienne. Elle dépose un chaste baiser, se recule et l’observe. Elle revient la bouche entrouverte et lui mordille la lèvre inférieure, elle en suit le dessin des dents. Florence desserre alors les siennes et laisse Betty les prendre entre ses lèvres. Les doigts de Betty explorent maintenant la blonde chevelure pendant que ...
«1234...7»