1. Union des générations (1)


    datte: 12/09/2018, Catégories: Inceste, Auteur: Véjipé,

    Chapitre I : Premier incident Par quoi suis-je censée commencer ? Peut-être une rapide présentation et une toute aussi rapide description ? Je m’appelle Anne. Je suis une jeune retraitée de l’Éducation Nationale. Mes cheveux jadis noirs sont désormais gris, mais mes yeux sont restés bleus. Je mesure un mètre soixante-deux, et je pèse quatre-vingt-trois kilos. Bon. Et vous savez très bien que l’on finira par parler de mon intimité, donc je ne vais pas faire de faux suspens. Quand je lis ici des histoires impliquant des femmes de mon âge – soixante-six ans au moment de l’histoire de que m’apprête à vous raconter – elles ont souvent des seins encore fermes malgré l’âge. Je ne sais pas si c’est vrai, mais en tout cas, moi, je n’ai pas cette chance. Il ne me reste de mon magnifique 95C que de nostalgiques souvenirs. J’ai aujourd’hui une poitrine plutôt tombante. Comme mon ventre d’ailleurs. Et j’ai la chatte couverte d’une fourrure noire, bien qu’avec quelques poils gris, que j’entretiens quand même, par esthétisme et plaisir personnel. J’ai deux filles. Mes petites princesses. Qui ne sont plus si petites que ça. L’ainée, Agathe, a aujourd’hui quarante-sept ans, et la cadette, Noémie, en a quarante-trois. Je pense avoir suffisamment planté le décor. Donc je vais maintenant vous raconter mon incroyable histoire. Celle-ci a commencé il y a deux ans. Je vous laisse donc déduire mon âge actuel, et celui de mes filles à l’époque. J’étais veuve depuis sept ans, mon mari ayant succombé à ...
    la maladie. Mes filles habitant assez loin l’une et l’autre, je ne les voyais qu’en période de vacances. Et encore. Nous étions le premier samedi des vacances de Pâques, et j’attendais ma fille Agathe, qui allait passer les deux semaines avec moi. Elle serait bien évidemment accompagnée de Chloé, sa fille de vingt ans. J’étais un peu inquiète, car Agathe était en instance de divorce depuis plus d’un an, et la date de l’audience qui allait mettre fin à son calvaire approchait. J’avais peur qu’elle soit stressée par cette histoire. Excusez-moi. Je crois que je me suis un peu laissé emporter. Bref. Je regardais la télévision quand je vis la voiture d’Agathe se garer devant le portail. Je suis allée accueillir ma fille et ma petite fille. Agathe était (et est toujours) aussi brune que moi dans ma jeunesse. Comme moi, elle a toujours porté des cheveux longs. Elle a par contre hérité des yeux marron de mon défunt mari. Elle est aussi plus grande que moi (je dirais un mètre soixante-dix), elle a quelques rondeurs, mais surtout un sourire ravageur, qui l’a sauvée de bien des punitions quand elle était enfant. Chloé ressemble beaucoup à sa mère, si ce n’est qu’elle est beaucoup plus mince, et qu’elle a des cheveux roux flamboyants, qu’elle tient de son père. À propos de ses cheveux, je me rappelle que ce jour-là, j’avais été surprise que ses cheveux mi-longs soient terminés par du blond, vestige d’une ancienne coloration. Tu divagues encore Anne. Bref. Leur arrivée s’est bien passée, ...
«123»