1. Pauline et Marc: première fois (1)


    datte: 12/09/2018, Catégories: Hétéro, Auteur: Pauline&Marc, Source: Xstory

    Je m’appelle Pauline, la trentaine, plus bien fichue et très portée sur le sexe. Je bosse comme surveillante dans un collège, depuis deux ans maintenant. Quand je suis arrivée, j’ai été accueilli par Marc, un autre surveillant, de 10 ans mon aîné et plus ancien aussi dans l’établissement. Je n’ai pas flashé immédiatement sur lui, mais au fil de nos discussions, j’ai bien senti qu’il s’intéressait à moi. Il paraissait très sage et très sérieux et pourtant avait des allusions de plus en plus marquées à mon propos, chaque fois que nous n’étions que tous les deux... Un jour, notre conversation a dérapé sur les masques à porter en club libertin, et c’est là que tout a commencé... J’ai alors compris qu’il était bien plus coquin et pervers qu’il ne le laissait paraître. J’ai décidé de le tester et de voir où cela nous mènerait... Je m’habille toujours de façon sexy, parce que j’aime me sentir belle et faire de l’effet aux hommes comme aux femmes. Ce jour-là, un jeudi je crois, j’avais mis une robe à plis qui m’arrivait juste au-dessus du genou. Le haut formait comme un bustier et se terminait en dentelle au-dessus des seins, ce qui me donnait une petite touche sexy. Dessous, le minimum, juste un string noir très fin, qui de dos pouvait laisser croire que je ne portais rien... Pour le haut, rien. Je voulais que mes seins pointent à travers la robe. En arrivant dans le bureau, j’ai fait mine de ne pas remarquer les regards appréciateurs de Marc, qui me bouffait littéralement des ...
    yeux. J’avais élaboré un petit plan pour le pousser à se révéler. Il fallait que je l’emmène dans une salle tranquille et la réserve à l’étage conviendrait parfaitement. J’y avais préparé quelques préservatifs dans une enveloppe cachée. Une rapide recherche dans l’informatique me permit de vérifier que les salles à côté n’étaient pas occupées... Je préférais qu’on soit tranquille pour ce que je j’espérais qu’il se passe. Je confiais donc le bureau à une collègue en laissant entendre que je devais aller vérifier un truc dans une salle, et que j’aurais peut-être besoin d’un coup de main. Je demandais donc à Marc de monter avec moi. Bien sûr, il ne se fit pas prier. Je marchais devant lui et je pense qu’il restait volontairement en retrait pour profiter de la vue. Il allait être servi. En imaginant cela, je sentais mes tétons durcir et ma chatte s’humidifier... Dans les escaliers, je me penchais légèrement en avant, pour bien faire remonter ma jupe et lui offrir la vue la plus agréable possible, en montant doucement, l’obligeant à ralentir aussi, tout en prolongeant le spectacle. À aucun moment il n’a cherché à me dépasser, alors qu’il se déplaçait plutôt rapidement d’habitude. Il était mûr pour mon plan... J’entrais dans la salle la première en lui expliquant que la veille, j’avais trouvé un truc électronique dans l’escalier et que je l’avais mis sur la table et que je voulais son avis pour savoir si que je devais en faire. Bien sûr, il n’y avait rien sur les tables... Je me ...
«123»