1. Rapprochement de familles


    datte: 13/09/2018, Catégories: fh, amour, Voyeur / Exhib / Nudisme, Voyeur / Exhib / Nudisme, Oral, Oral, 69, pénétratio, init, historique, Auteur: Bernard Nadette,

    Résumé 24 (voir les liens vers les épisodes précédents en fin de récit) :À la suite d’un raid tanibrinque sur le port de Dorbauxe dans le royaume de Canfre, des prisonniers – hommes, femmes, enfants – sont emmenés en captivité. Libérés de retour au pays, des explications houleuses, ont eu lieu entre les familles ennemies de Claude Taimongu et Dominique Lepucat, quand leur mariage et la grossesse de cette dernière ont été annoncés. Les patriarches sont contraints d’accepter le fait accompli. Cela donne des idées à d’autres membres des familles. Douceline Lépucat, cousine de Dominique, Serge Taimongu, un cousin de Claude, se sont rencontrés durant une fête paroissiale, ils se sont plus, mais savaient comment surmonter l’hostilité entre les deux clans. Les jeunes mariés leurs donnent des idées. Douceline demande à une amie, Ludivine Scarrin,– mariée à un homme de 48 ans son aîné – de lui prêter les clefs d’un pavillon où elle rejoint son amant. Ils y consomment le soir même. Après le départ de son soupirant, Douceline découvre que son amie les a observés depuis un réduit aménagé.(voir particulièrement l’épisode n°16 «Retour en Canfre : les familles ennemies »). ______________________________________________ Douceline, un peu gênée par son dépucelage, rentre d’une démarche précautionneuse. Une fois dans son lit, elle repense à cette folle journée : la découverte du mariage de Claude et Dominique, la grossesse d’icelle ainsi que sa décision de perdre sa virginité avec Serge – ...
    ce qu’elle vient de faire le soir même – et puis aussi la découverte que Ludivine est offerte par son mari à des hommes, afin de pouvoir en épier les ébats. La proposition de son amie de venir s’instruire en l’observant avec son amant de cœur et enfin de se retrouver à enfoncer des, elle ne se rappelle plus très bien le nom, gobemichés, à moins que ce soit gobenichés, ou godenichés ou quelque chose de ce genre, dans le sexe et le cul de Ludivine qui avait moult apprécié. Tout cela lui paraît presque irréel. Elle ne doit pour autant ne pas perdre de vue l’origine et la finalité de tout cela : arracher le consentement des familles à son mariage avec Serge. Des doutes l’assaillent. Comment être sûre que le plan fonctionne comme espéré. Se faire surprendre, soit, mais il faut certaines conditions pour que l’effet désiré soit obtenu. Il faut que cela soit admis par les deux clans de concert. Si ce n’est que par l’un deux, icelui risque d’écharper celui de l’autre ou de le chasser ignominieusement. Pas évident d’organiser la chose. Cela exclut leurs maisons respectives. Il faut donc un autre endroit. Une location, une auberge ? Et soudoyer des gamins pour faire parvenir des lettres anonymes aux familles avec consigne de les guider. Il faut que cela soit parfaitement coordonné que les uns n’arrivent pas avant les autres. Tout sera à discuter plus avant avec Serge. Tous ces soucis la moult perturbent et le sommeil la fuit. Elle se retourne tant et tant dans son lit que la cousine ...
«1234...16»