1. "Ma femme voudrait vous regarder vous branler


    datte: 18/09/2018, Catégories: Masturbation, Mature, Voyeur / Exhib / Nudisme, Auteur: Hollywood77,

    Je pensais avoir une modeste expérience en matière d’aventures sexuelles. Eh bien, mes deux premières histoires publiées ici – « Le Chasseur d’escargots » et « Au bord de la nationale 4 » - ont eu l’effet d’un déclencheur. Outre celui que je vais vous livrer aujourd’hui, ces histoires ont eu pour effet de faire surgir d’autres souvenirs de ma mémoire. Dans des hôtels, par exemple, un peu partout dans le monde.Je m’aperçois aussi que je n’ai pas réalisé tous mes fantasmes et c’est tant mieux ! Je suis de ceux qui estiment qu’il ne faut pas les réaliser tous. Car, après, de quoi seraient faits nos rêves sexuels ? De plus, j’ai eu une compagne, une femme magnifique, qui, dans sa vie, avait tout fait, tout ! Depuis l’âge de 16 ans. Résultat : elle était désabusée, ne prenait plus plaisir au sexe (elle disait que son but était de faire plaisir au partenaire, sans plus) et surtout... était détruite, cassée, comme une poupée de porcelaine dont les yeux ont été enfoncés dans son crâne et qui font du bruit, un vilain bruit...Avec elle, le temps de notre bout de chemin ensemble, j’ai réalisé deux ou trois petites choses : pipes et branlettes en voiture ; exhibition en dépassant les routiers ; scènes de copulation, entièrement nus, dans l’appartement rideaux ouverts et lumière allumée pour amuser les voisins. Cette fille me faisait un effet terrible : je bandais en permanence en sa présence !Mais revenons à mes promenades à poil en forêt.Tout prêt de la nationale 4 et de l’endroit où ...
    j’avais sucé un chasseur d’escargots et un artisan, il y avait – il y a toujours – une grande butte de terre, sans beaucoup d’arbres ,vaste comme un terrain de football et où poussaient quantités d’herbes folles. Je m’y rendais souvent soit pour bronzer et me branler tranquillement, soit pour le faire avec des correspondants au téléphone. Au préalable, j’étais allé sur 3615 Ulla – ou un autre site minitel rose de ce genre – et je donnais un rendez-vous téléphonique aux gens qui se trouvaient là s’ils désiraient m’entendre me branler et/ou se branler avec moi au téléphone. J’avais beaucoup de succès. Beaucoup d’hommes, bien sûr, mais aussi deux ou trois femmes, des quadras ou quinquas à la très forte libido manifestement qui jouaient bien le jeu. Elles sont vite devenues des habituées et j’ai même rencontré physiquement l’une d’elles.Parfois, je ne me contentais pas de me branler avec mon correspondant. J’allais m’exhiber, en direct pour lui, au bord de la route. Il entendait les voitures, les camions klaxonner et, comme il se branlait de son côté, il jutait généralement avec de grands râles !Ce jour de la mi-août, ensoleillé et chaud, où je me suis mis à grimper sur cette butte, c’est ce que j’avais l’intention de faire. Je ne sais pas pourquoi, j’avais enlevé mon T-shirt mais gardé mon short. Arrivé quasiment à l’endroit où je comptais me désaper totalement, je tombe sur un type, la cinquantaine grisonnante puis, quelques mètres plus loin, sur une femme – sa femme – même âge, ...
«123»